Textes fondamentaux

La Bible TOB (Traduction Œcuménique de la Bible)

La Bible TOBLa Traduction œcuménique de la Bible (TOB), dont la première parution date de 1975, est une traduction française de la Bible effectuée en commun par des chrétiens de confession catholique, protestante et orthodoxe.
La Bible TOB a bénéficié depuis d’importantes révisions proposant ainsi un texte plus précis et harmonieux prenant en compte les avancées de la recherche biblique.

L’édition de 2010 de la TOB constitue aussi un événement éditorial et oecuménique sans précédent, Elle contient six livres deutérocanoniques supplémentaires, en usage dans la liturgie des Eglises orthodoxes

 

Décret conciliaire sur l’œcuménisme Unitatis redintegratio

Le décret sur l’œcuménisme a été promulgué le même jour que la constitution dogmatique sur l’Eglise Lumen Gentium, le 21 novembre 1964. Cette coïncidence ne doit rien au hasard, car le pape Jean XXIII avait donné deux finalités au Concile Vatican II : la rénovation interne de l’Eglise catholique et le service de la cause de l’unité chrétienne.

On peut considérer ce décret comme l’œuvre du Secrétariat pour l’Unité des chrétiens créé par Jean XXIII avant l’ouverture du Concile.
Ouverture Vatican II
Présidé par le Cardinal Bea, assisté de Mgr Willebrands, le Sécrétariat a travaillé tout au long du Concile en étroite collaboration avec les « observateurs » que les Communions chrétiennes non-catholiques avaient envoyés à Rome à l’invitation du pape.

Par son vote le Concile Vatican II a solennellement engagé l’Eglise catholique sur la voie de l’œcuménisme. Ainsi que l’écrit le Père Yves-Marie Congar dans la présentation qu’il en a faite : « L’acte est d’une portée comparable à celle des grandes décisions historiques par lesquelles le mouvement des choses a été décidé pour des siècles ».

Lettre Encyclique Ut Unum Sint (25 mai 1995)

Bienheureux Jean-Paul IICe titre – Ut unum sint – rappelle la prière de Jésus dans l’Evangile de Jean (17 ;21-22).
La lettre montre que l’Église catholique est fermement engagée pour l’unité des chrétiens. Nous sommes appelés à «la nécessaire purification de la mémoire historique » pour que catholiques, orthodoxes et protestants puissent dépasser « l’enfermement dans la condamnation des autres de manière non évangélique, d’un mépris qui découle de présomptions malsaines » et « abattre les murs de division et de défiance » qui nous séparent. (25 mai 1995)

Charte œcuménique européenne

La Charte œcuménique Européenne propose aux Églises et aux chrétiens d’Europe des orientations de réflexion et d’action pour développer une véritable culture œcuménique de dialogue et de coopération entre chrétiens d’Europe
Elle a été signée à Strasbourg le 22 avril 2001.
Après un prologue, elle comprend 3 grandes parties qui énoncent successivement 12 engagements œcuméniques :

  • La première partie, « Nous croyons l’Eglise une, sainte, catholique et apostolique », traite de l’appel à l’unité.
  • La seconde partie, « Sur le chemin de la communion visible des Eglises en Europe », traite de l’annonce de l’Evangile, de l’action et de la prière communes.
  • La troisième partie, « Notre responsabilité commune en Europe », est la plus longue. Elle traite successivement de la participation à la construction européenne et de la réconciliation des peuples.