20 au 28 décembre 2018 – Lucia : Noël slave à Nantes

D. Rapion 2 décembre 2018 0

En référence à la lumière, LUCIA fera rayonner cette année un nouveau spectacle digital et pictural dans l’esprit de Noël à partir des peintures slaves d’Alain Thomas. A forte dimension artistique, poétique et spirituelle, LUCIA sera une invitation à redécouvrir la façade de la Cathédrale de Nantes à travers un spectacle son et lumière dont le message de paix sera résolument contemplatif. A découvrir en famille ! .

Noël slaveAlain Thomas aime à dire qu’il est né et a grandi à l’ombre de la cathédrale de Nantes, c’est ainsi tout naturel pour lui que le concept, imaginé avec son fils Wilhem et un ami, François-Xavier Vandanjon, soit présenté sur cet édifice après d’autres expériences à Paris puis à Angers pour Noël l’an dernier. La société rennaise « Spectaculaire », engagée dans
l’aventure depuis le début, a, cette fois-ci, choisi de puiser dans les paysages hivernaux que peint Alain Thomas depuis 40 ans. « J’ai toujours été attiré par la Russie et la culture slave », explique-t-il. À tel point que lors d’une exposition en Bretagne, une visiteuse a demandé à rencontrer le peintre russe auteur de ces toiles. Le souci du détail le pousse à se documenter à la librairie russe de Paris où il trouve les éléments nécessaires au rendu très précis des costumes, des traîneaux, des églises et éléments architecturaux qu’il place comme dans un conte. Alain ThomasC’est la Russie des tsars qui prend vie dans ses tableaux et bientôt dans ce spectacle : les personnages encapuchonnés, les enfants jouant à la luge ne manqueront pas de croiser le toucan emblématique de l’artiste « il est un peu anachronique dans ce décor, mais il m’accompagne depuis si longtemps ! »… Il entraînera les spectateurs (plus de 180 000, il y a deux ans) à lever les yeux très haut, vers l’oiseau de feu qui illumine le bleu profond du ciel de ses tableaux à l’ambiance slave.

L’artiste se réjouit déjà de l’atmosphère de ce spectacle, de l’étonnement et de l’émerveillement que provoquent ces lumières et ces couleurs au cœur de l’hiver. « C’est très familial,
les gens entonnent des chants de Noël »… Il souhaite beaucoup de joie à tous ceux qui profiteront du spectacle, qui – il y tient – s’achèvera chaque soir par un Ave Maria.

Isabelle Nagard
ELA n° 88 – décembre 2018

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »