22 juillet 2018 : Retour sur l’ordination sacerdotale de Yudesch Arnachellum à l’Île Maurice

D. Rapion 10 août 2018 0

Le 22 juillet dernier, Yudesch Arnachellum a été ordonné prêtre au Thabor (Ile Maurice) pour son diocèse de Port-Louis. Il a effectué sa formation au Séminaire Saint-Jean de Nantes depuis 2011. Il y a un an, le 2 juillet 2017, il était ordonné diacre en vue du sacerdoce en la Cathédrale de Nantes par Mgr Jean-Paul James (revoir l’ordination). Une vingtaine de paroissiens de Saint-Jean-d’Erdre-et-Gesvres a eu la chance de participer sur place à l’Ile Maurice à l’ordination. Bernadette Loy, nous raconte l’évènement.

C’est également toute une communauté de l’Ile Maurice qui avait fait le déplacement ce dimanche 22 juillet 2018 pour assister en direct et sur place à cet évènement.

La journée a donc commencé dès 9h15 au collège Saint Mary’s à Rose-Hill. Au programme : beaucoup d’animations, une session de zumba chrétienne, puis un temps de louange, des sketchs animés par les enfants des paroisses, ainsi que différents témoignages de jeunes engagés, d’une religieuse, d’un séminariste.

Ensuite, tout le monde a pris la direction des jardins du Thabor pour la marche pour les vocations.

Quel ne fut pas notre étonnement de voir autant de personnes se déplacer pour l’évènement, et quelle ferveur !

Arrivés au Thabor, c’est près de 5000 personnes qui prenaient place dans les jardins, et avec une patience d’ange en restant debout pendant près de 2h ! Des mauriciens tout en joie de célébrer l’évènement sur l’île, en chantant, en dansant, en tapant des mains, mais aussi, quand il le fallait en prenant des temps de silence et de recueillement.

Le thème de ce rendez-vous était “le Bon Pasteur“, et les mauriciens rendaient grâce avec leur corps, en laissant éclater à pleins poumons “Les mo loue mo Bondie” (Laisse-moi louer mon Bon Dieu)

Et quel joli “mariage” de leur richesse culturelle : l’allumage du Kuthuvilakku (lampe) surmonté d’une croix, symbole de notre foi, à partir du cierge pascal ; l’aarathi (prière hindoue chantée) venu de l’Inde côtoyant le “kreol” forgé par les esclaves, le français héritage de la colonisation et le latin, langue liturgique de l’Eglise ; le blues qui a pris naissance dans les plantations de coton nord-américaines pour faire résonner le Psaume 22 (le Seigneur est mon berger) ; les offrandes de fleurs et de douceurs sucrées-salées de la cuisine indienne, la soie chatoyante des saris aux côtés des dames de l’Indo-Mauritian Catholic Association pour attester du baptême et de la lumière de la Résurrection, avec ce tout petit zeste d’or pour symboliser la joie…

Son éminence, Mgr Maurice E.Piat, présidait la célébration d’ordination, accompagné d’une cinquantaine de prêtres venus de divers horizons, de France, des îles voisines, etc…

Dans son homélie il a assuré “Nous ne pouvons pas être de vrais pasteurs sans le Bon Pasteur”, et d’ajouter ” C’est ainsi que le Seigneur, le Bon Berger, a été à la recherche de Yudesch, l’a conduit jusqu’au baptême, sans le forcer, en respectant sa liberté, sa culture, son rythme ; comme il l’a fait plus tard pour son frère, sa sœur et finalement son papa. Aujourd’hui, ils sont tous réunis avec sa maman dans la même foi. C’est encore le Seigneur, le bon berger, qui par la suite, a appelé Yudesch à consacrer sa vie comme prêtre et qui aujourd’hui l’envoie au service des brebis.

Qu’elle était belle cette Eglise mauricienne réunie au Thabor.

Pour nous, venus de France, cet évènement reste gravé dans nos cœurs, tous ces visages rencontrés, cette ferveur  de partager la joie de croire, et la joie de vivre avec le Seigneur.

Bernadette Loy
Paroisse Saint-Jean-d’Erdre-et-Gesvres

Témoignages de proches mauriciens, d’Agnès de la paroisse Saint-Jean-d’Erdre-et-Gesvres et du père Denis Bourget, supérieur du Séminaire Saint-Jean de Nantes

 

Source des vidéos : page Facebook de CAPAV – Les Médias

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »