24 avril 2016 : Pèlerins d’un jour, Pèlerins toujours…à la Cathédrale de Nantes

D. Rapion 26 avril 2016 Commentaires fermés sur 24 avril 2016 : Pèlerins d’un jour, Pèlerins toujours…à la Cathédrale de Nantes

Retour sur le pèlerinage interparoissial des paroisses de Saint Guénolé en Pays de la Mée et de Saint Clair en Pays Nozéen à la Cathédrale de Nantes le 24 avril 2016.

L’Abbaye de Landevennec en 2014, Ploërmel en 2015…

Les bannières paroissialesNantes en 2016…En effet, cette année, notre pèlerinage annuel nous conduit à la Cathédrale où nous passons la porte St Yves, porte de la Miséricorde ouverte par notre Evêque le 13 décembre 2015. « En passant la Porte Sainte, nous nous laissons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engageons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous » (pape François).

A l’invitation de Mgr James, nous sommes une bonne centaine de paroissiens de St Clair et St Guénolé le 24 avril 2016, petits et grands, jeunes et moins jeunes, à faire le déplacement en car ou en voiture pour nous retrouver, en trois groupes, cheminant au gré des sept étapes, guidés par nos prêtres et accompagnés par nos jeunes musiciens.

A la lumière de la lettre du pape François pour l’année sainte de la MISERICORDE, et des enseignements du Père Pierre Yves (cf éditos 2 à 8), voici les différents lieux de la cathédrale où nous nous arrêtons pour prier :

  • Baptistère : notre baptême, première Miséricorde de Dieu : « tu es mon enfant bien-aimé ». Nous faisons mémoire du jour où Dieu nous a fait naître à une vie nouvelle.
  • Martyr de Saint Gohard : qu’as-tu fait ? Quand l’homme se détourne de Dieu. Lave-moi, Seigneur mon Dieu, purifie-moi, prends pitié de moi.
  • Près du Christ espagnol : une parole de Miséricorde « Seigneur, toi tu sais tout ! Nous présentons au Seigneur notre soif infinie d’aimer en même temps que notre incapacité à y arriver seul…
  • Tableau de St Charles Borromée : les œuvres de Miséricorde « c’est à moi que vous l’avez fait ». Nous sommes invités à décider d’actes concrets « œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles » *
  • Sainte Anne, Notre Dame de Pitié, Saint Joseph, JMJ Cracovie 2016 : « par mes œuvres, je te montrerai la foi ». Chacun est invité à un temps plus personnel.
  • Chœur de la cathédrale : « maintenant pars et vis ! » qui marque le terme de notre pèlerinage grâce à une prière commune dans la joie donnée par l’Esprit Saint à Marie dans son Magnificat. Chaque famille présente reçoit un signet et une votive dont la lumière prolongera la prière à la maison.

Les pèlerins devant la CathédraleInvités à être miséricordieux comme le Père, nous nous sommes laissé « toucher au cœur » profitant de ce moment pour prier pour nos familles, nos paroisses, nos lieux de vie, notre Eglise.

* « J’ai un grand désir que le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Ce sera une façon de réveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et de pénétrer toujours davantage le coeur de l’Evangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine. La prédication de Jésus nous dresse le tableau de ces oeuvres de miséricorde, pour que nous puissions comprendre si nous vivons, oui ou non, comme ses disciples. Redécouvrons les œuvres de miséricorde corporelles: donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts. Et n’oublions pas les œuvres de miséricorde spirituelles: conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts. » (Pape François)

Partager Email Share

Les commentaires sont clos