3 octobre 2016 : Bonne Fête de Rosh haShana à nos frères juifs

D Rapion 3 octobre 2016 0

Fête de Rosh haShana Ce lundi 3 octobre, le 1er du mois de Tishri, nous fait entrer dans l’année 5777 du calendrier juif.

La fête du nouvel an, en hébreu Rosh haShana (« tête de l’année ») dure deux jours, durant lesquels on célèbre la création du monde et de l’homme par Dieu. A cette occasion, on se souhaite une « bonne année », en hébreu chana tova , douce comme la pomme trempée dans le miel.

L’une des principales mitzvot (commandements) à accomplir pour Rosh haShana est d’écouter, à l’occasion des lectures de la Torah, la sonnerie du Shofar : le son de cette corne de bélier, censée réveiller ceux qui se sont un peu trop endormis, et qui exprime bien toute la gravité de la fête. Car, même si c’est l’occasion d’un vrai repas festif, il s’agit à certains égards d’une célébration austère. On se souhaite d’ailleurs à cette occasion une « bonne inscription » : Kétiva Vé’Hatima Tova (Puissiez-vous être inscrits dans le livre de la vie). En effet, Rosh haShana inaugure les « 10 jours terribles » qui se terminent avec Yom Kippour, jour de jeûne et d’expiation, connu aussi comme le « jour du Grand Pardon ». Le jour de l’an ouvre donc une période de teshouva (conversion), en vue du jugement de Dieu, et à l’issue de laquelle l’homme est inscrit ou non dans le livre de vie.

Cette période est l’occasion pour nous, chrétiens, de nous rappeler le lien spirituel fort et unique que nous avons avec le peuple juif, et bien sûr, de témoigner à la communauté juive toute notre amitié en leur souhaitant à cette occasion « Shana tova ».

A cette occasion, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France propose cette intention pour la prière universelle :

En cette période des fêtes juives d’automne, prions pour nos frères aînés dans la foi. Pour qu’ensemble, juifs et chrétiens, nous prenions davantage conscience de notre patrimoine spirituel commun. Pour que nous sachions le faire fructifier, au service de la paix, pour tous nos frères en humanité, prions le Seigneur.

L’équipe du SDRJ
Service diocésain des Relations avec le Judaïsme 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »