Retour sur les … Rencontres de zone de la Pastorale de la Santé

D. Rapion 2 mai 2018 0

« Au cœur de nos différentes missions, prendre soin ensemble… »

La Pastorale de la Santé poursuit le chemin emprunté en 2017.

  • le 1er février : les responsables d’équipe (en AH, SEM et PPH) s’interrogeaient sur le thème « Quoi de neuf dans nos missions ? », en écho à l’intervention de Mgr James ;
  • le 1er juin, l’ensemble des acteurs de la Pastorale Santé vivaient le rassemblement diocésain sur le thème « Une société en mutation ! Réinventons nos partenariats au service du frère ». Plusieurs acteurs engagés dans des associations de la Société Civile, telles que les Petits Frères de Pauvres, l’Hospitalisation à Domicile, la Maison des aidants, l’APAJH, et la Présidente de la Fédération de l’Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (URIOPSS), ont témoigné sur « Comment ils portent le souci d’avancer au pas du plus petit ? ».

Mgr James  nous rappelait qu’avant de se dire comment faire, il est important de se demander pourquoi nous le faisons et pour cela il nous a invités à une plongée dans l’Evangile du Bon Samaritain.  « Tu aimeras le prochain que tu rencontres » nous disait-il. L’enjeu de l’amour du prochain c’est cela : la proximité et la rencontre.

Qu’est-ce que cela dit de nos missions ? nous interrogeait-il. Lorsque nous rencontrons une personne malade, avec un handicap ou âgée, nous ne lui apportons ni diagnostic, ni traitement, ni ne donnons de soin en tant que tel, nous venons la rencontrer et accueillir ce qu’elle a à nous donner.

Mgr James terminait en regardant comment le Samaritain confie le blessé à l’aubergiste. C’est une caractéristique de la mission chrétienne : on n’est pas chrétien tout seul.

Les 5 journées de rencontres par zone, rassemblant 410 personnes, réparties entre Vallet, Campbon, Machecoul, La Melleray et Nantes, de janvier à avril, ont permis d’expérimenter qu’aucune mission en Eglise ne se vit seul.

L’image, donnée par les Pères de l’Eglise de l’Auberge de la parabole comme lieu de mission où l’on peut passer le relai à d’autres, a guidé notre réflexion sur les passages de relais existants ou à créer.

Par leur intervention, le père Paul Houdayer, prêtre accompagnateur de l’équipe diocésaine de la Pastorale de la Santé, et le père Joseph Potiron, prêtre accompagnateur de l’aumônerie de l’Hôpital de la Seilleraye, ont guidé notre réflexion. En carrefour, nous étions invités à identifier l’auberge » dans laquelle nous sommes engagés, et ensuite à ouvrir notre horizon et élargir notre regard pastoral.

Rencontre de la zone 3 – Machecoul – 20 février 2018

 

              Alors que se met en place ce que l’Agence Régionale de Santé (ARS) appelle « le parcours de soin », il est indispensable que la Pastorale de la Santé réfléchisse à la manière de s’inscrire, avec les spécificités qui sont les siennes, dans la prise en charge globale de la personne, sur un territoire donné, et non plus uniquement dans l’établissement où elle peut être hospitalisée ou accueillie.

Cette réflexion se poursuit sur les évolutions possibles pour vivre notre mission de soutien, d’écoute des personnes, dans ce nouveau contexte. Le premier pas concret est de se retrouver sur une même paroisse entre les équipes AH, SEM et PPH, afin de partager les initiatives, les expériences vécues et les projets à mettre en œuvre.

Le LIVRE DES EXPERIENCES NOUVELLES s’écrit petit à petit. Il sera présenté lors de notre rassemblement diocésain le 31 mai prochain, à Saint-Julien-de-Concelles.

L’équipe diocésaine de la Pastorale de la Santé

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »