Retour sur la formation « Accompagnement spirituel des personnes en fin de vie »

D. Rapion 4 avril 2017 0

Se former  à l’accompagnement spirituel de fin de vie ! Pas pour moi ! Et si la pastorale de la santé diocésaine vous faisait changer d’avis ?

Dans notre société française, il existe  un sentiment d’impuissance quand l’un ou l’autre est confronté A CE TEMPS DE LA FIN DE VIE DE L’HOMME : que faire, sur qui s’appuyer et sur quelles valeurs ? Dans les  établissements de type EHPAD*, qui accueillent des personnes âgées en résidence, cette question préoccupe les directions, concernant les membres des équipes d’aumônerie qui œuvrent en Service Evangélique des Malades (SEM) paroissial : quelle est la formation que vous donnez  à « vos » bénévoles ?

Père Paul HoudayerConcernant les membres de l’Eglise catholique qui visitent à domicile le souci d’un accompagnement respectueux revient régulièrement dans leurs interpellations  vis-à-vis de notre service de la pastorale de la santé : comment accompagner dans le respect de ses valeurs et croyances celui qui va faire le grand passage ? Quelle est la place de son entourage ? Comment s’y prendre, lorsque celui qui va mourir vous choisit comme frère pour vivre ce temps ?

Oui se former est une exigence pour remplir cette mission d’accompagnement au nom de l’Eglise catholique : la bonne volonté, si elle est un bon début, n’est plus suffisance.

VOUS AVEZ DIT : «  SE FORMER, UNE VRAIE SYNECURE ! » …Le service de la Pastorale de la santé ne le voit pas comme cela, et ce sont les participants à la formation «  A l’accompagnement spirituel de fin de vie » qui en témoignent le mieux. Voici en quelques mots les grandes lignes de cette formation qui s’est déroulée entre janvier et avril 2017.

Début janvier 2017, une première matinée, dans la nouvelle maison diocésaine ST Clair, et voici un équipage de 20 personnes – laïcs, diacres, prêtres, religieuses, soignants, membres d’association d’aide à la personne – qui se lancent à l’aventure à partir de réflexions et repères  sur la fin de vie en France en 2017, avec la cohorte de questions que la fin de vie leur pose.

Intervention d'une psychologueDéjà février et les participants découvrent, partagent, confrontent ce que sont pour eux l’accompagnement de la personne en fin de vie à travers la loi Leonnetti-Claeys et les directives anticipées, éclairés par un médecin en soin palliatif et une psychologue. La journée n’est pas été assez longue pour faire le tour de termes comme obstination déraisonnable, euthanasie…

Mars, la thématique du jour porte sur  « le Christ et son rapport à la mort, que disent la religion et la foi chrétienne, et de quelle espérance parlons-nous » ? Nous voyageons grâce au Père Houdayer dans la vie du Christ, comme si nous étions à ses côtés.

Pique-niqueAtelierDéjà, le 1er avril, et chacun est invité à se mettre à la place d’un accompagnateur envoyé au nom de l’église catholique auprès d’une personne en fin de vie et de son entourage, et pour cela revisiter les sacrements et sacramentaux que l’Eglise propose. Non, l’utilisation d’un rituel n’est pas triste, mais très instructif. Chacun, à travers un jeu de rôle vécu  en équipe, propose aux autres membres des suggestions, ceci sans aucune monotonie. Oui comme Baptisé nous avons toute notre place dans ce service du frère mourant !

F « Déjà fini ! » nous dit un des membres de cette promotion 2017… Oui mais, ce sera à d’autres de découvrir cette formation, qui se déroulera en 4 journées de 9h à 16h entre janvier et avril 2018.

N’hésitez pas, contactez-nous. Nous serons heureux de vous compter comme participants de la promotion de 2018.

Nadine Le Gentil
Déléguée épiscopale Pastorale santé

 

*EHPAD : établissement d’hébergement pour personne âgée dépendantes

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »