La place du pauvre dans la Bible

D. Rapion 20 janvier 2019 0

Qui est le pauvre et quelle est sa place dans le cœur de Dieu ?

Agathe BrossetTel était le thème de la rencontre diocésaine annuelle des animateurs/responsables des Pôles Solidarité. La rencontre s’est déroulée le samedi 19 janvier 2019 à la Maison diocésaine Saint-Clair.
C’est toujours un plaisir de revoir des visages mais aussi de nouveaux visages à prendre comme une bonne nouvelle. Cela veut peut-être dire que du renouvellement s’opère dans des Pôles Solidarité, que des paroisses portent des attentions particulières sur la création de Pôles et leur renouvellement. Cependant il reste encore des réflexions à mener par des EAP pour faire exister un Pôle Solidarité puisque en effet 39 paroisses étaient représentées.

En introduction Agathe Brosset, théologienne, qui nous a aidés dans la préparation et la réflexion nous disait : « Nous ne chercherons pas à définir qui était le pauvre hier, quel est-il aujourd’hui ? Mais, en nous appuyant sur la parabole dite du jugement (Mt 25,31-44), nous allons essayer de découvrir au travers des textes bibliques du 1er et du second testament que : la justesse, la vérité de notre relation à Dieu s’éprouve dans la qualité de la relation que nous entretenons avec quiconque et avec une préférence pour les plus démunis. »

En effet chaque participant, en petit groupe, a pu approfondir un texte. Pour en faciliter le travail une méthode était proposée et les échanges ont donné lieu à un court résumé à partir de deux questions : « A partir du texte, de votre réflexion qui est le pauvre et quelle est sa place dans le cœur de Dieu »

Un temps de pause assez long permet de se donner des nouvelles, de partager des expériences, de faire connaissance et est mis à profit par l’équipe d’animation pour proposer une synthèse des réponses aux questions.
Agathe Brosset nous a apporté des précisions dans le court temps qui lui était imparti mais insuffisant et c’est pourquoi elle nous a transmis un complément qui a été adressé à chaque participant.

Le livret remis, l’expérience d’étude des textes, les apports écrits adressés dans la semaine à chaque à chaque participants.tes pourront permettre de reprendre et de revivre la même démarche dans les Pôles Solidarités. Il pourrait être intéressant de proposer un tel itinéraire avec les membres du Pôle Solidarité durant la période du Carême à venir. La dernière question posée par Agathe Brosset : « Et quelle place pour le  pauvre que nous rencontrons, avec qui nous nouons relation, dans nos communautés ecclésiales ? » pourrait permettre d’élargir la réflexion à d’autres services de nos communautés pour aider à concrétiser la question.

 

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »