7 février 2016 : La « Folle Journée » à la Cathédrale de Nantes

D. Rapion 28 janvier 2016 2

Avec Dieu trouver que cela est très bon.

La Folle JournéeLa Folle Journée nous fait goûter la beauté de la musique, et cette année, elle nous permet non seulement de voir et contempler la nature, mais d’écouter orchestres, quatuors, solistes, chœurs qui harmonisent leurs instruments ou leurs voix pour que nous disions que la création, œuvre de Dieu, est belle.

N’oublions pas que la Bible s’ouvre sur deux récits de la création, le premier se termine par la contemplation de Dieu devant son œuvre, « voyant tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon.»

Quant au second récit, il a pour décor un jardin dans lequel est planté l’arbre de la connaissance du bien et du mal, et en son milieu est placé l’homme.

Jésus, tout au long de l’évangile ne cesse d’illustrer ses paraboles des fruits de la nature : grain de blé, graine de moutarde, figuier, cep de vigne, herbe et lys des champs, poissons du lac, oiseaux du ciel, brebis, pâturages, etc…. Et puis nous voyons Jésus dans la nature : au bord ou au milieu du lac, dans la montagne ou dans le désert. Cette nature est même le lieu de sa prédication et de ses appels à le suivre.

C’est dire que la nature devient le temple où Dieu habite. Combien de croyants disent que devant un beau paysage ils pensent à Dieu, certains allant jusqu’à rendre grâce au Créateur du ciel et de la terre.

l'Ensemble Jacques ModerneN’oublions pas que le Pape François dans sa dernière encyclique « Laudato Si’ » voit la terre comme une maison commune, comme une sœur ou même comme une mère qui nous accueille, nous protège et nous nourrit ; et il termine son encyclique par deux prières : « Une prière pour notre terre » proposée en partage à tous ceux qui croient « en un Dieu Créateur Tout-Puissant » et une « prière chrétienne avec la création », pour que « nous sachions assumer les engagements que nous propose l’Évangile de Jésus, en faveur de la création » (n° 246).

La célébration eucharistique à la cathédrale, le dernier jour des Folles Journées, premier jour de la semaine (7 février), a, pour les chrétiens qui s’y rassembleront, toute sa place dans cet évènement musical,

Cette Eucharistie nous fera prendre un peu de pain et un peu de vin, « fruits de la terre, et de la vigne, et aussi du travail des hommes » Sans la nature il n’y aurait pas pain, ni vin, il n’y aurait pas Corps et Sang du Christ ressuscité, réelle présence au milieu de nous.

Rendez-vous le dimanche 7 février 2016 à 10h à la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes.

Père Gérard Naslin
Service diocésain Art-Culture et Foi

 

 

Partager Email Share

2 de commentaires »

  1. Musique Sacrée 28 janvier 2016 at 8 h 18 min - Reply

    Retrouvez également le Jeune Choeur et la Schola de la Cathédrale de Nantes à l’occasion de la messe Folle Journée!
    Au programme:
    Kyrie de la Missa “Fors Seulement” de Ockeghem (Ensemble Jacques Moderne)
    Offertoire: Beati quorum via, Stanford (Jeune Choeur et Schola de la Cahédrale)
    Sanctus de la Missa “La Bataille” de Janequin (Ensemble Jacques Moderne)
    Agnus Dei de la Missa “Dedans la Mer” de Faugues (Ensemble Jacques Moderne)
    Communion: Cantique de Jean Racine, Fauré (Jeune Choeur et Schola de la Cathédrale)

    • drapion 1 février 2016 at 14 h 43 min - Reply

      Merci pour ce complément d’informations que j’ai ajouté dans la barre latérale de l’article.

      D.Rapion
      Webmaster

Laissez votre commentaire »