26 juin 2015 : La Nuit des Veilleurs avec l’ACAT à St Médard de Doulon

D. Rapion 27 juin 2015 0

Nuit des veilleurs Comme chaque année à cette date du 26 juin « Journée internationale de soutien aux victimes de la torture », l’ACAT de Nantes (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) a organisé une veillée de prière à laquelle étaient invités tous les chrétiens. Une centaine de personnes ont répondu à cet appel en l’église Saint Médard de Doulon (paroisse Sainte Marie de Doulon) de 20h30 à 22h.

Ont alternés : quelques explications sur les moyens d’action de l’ACAT, une méditation autour du verset « Qu’est ce que l’homme ? » du psaume 8 (cet homme créé à l’image de Dieu, à qui la création a été confiées, capable du meilleur comme du pire), des chants, la présentation des dix personnes torturées désignées nominalement par les responsables nationaux, une prière pour les bourreaux, et aussi quelques bonnes nouvelles de personnes soutenues efficacement par l’ACAT.

En cette année 2015 où le sort des migrants est plus que jamais préoccupant sur l’ensemble de notre monde, notre lieu de rencontre s’était significativement porté sur cette église de Nantes, proche de l’ancien presbytère où vivent actuellement une centaine d’adultes migrants venus principalement d’Afrique de l’Est, amenés à fuir leur pays, où sévissent toutes formes de violences et de tortures. La déléguée du Secours Catholique est venue nous en parler (ndlr : lire le communiqué de presse du 10 juillet 2015 : Occupation du Presbytère de Doulon : un protocole signé pour avancer.

Étaient présents quelques jeunes mineurs africains, déjà connus de nous. Trois d’entre eux, récemment arrivés seuls, de Guinée Conakry, de la République Démocratique du Congo ou du Cameroun auraient pu témoigner eux aussi de leur parcours difficiles et de leurs mauvaises conditions de vie actuelle (scolarisation, hébergement, nourriture).

Ce soir-là, ils ont choisi de prier avec nous, en véritable communauté de priants. C’est dans un grand recueillement que nous les avons entendu lire d’une voix forte, un « Notre Père » spécialement adapté à nos intentions communes :

« Que ta volonté nous aide à construire un monde sans torture, pour que l’homme ne soit plus méprisé, mutilé, défiguré et tué.
Ne nous soumets pas à la tentation d’abandonner nos frères torturés, ils ont été créés à ton image, ne permets pas que cette image soit abimée par d’autres hommes.
Mais délivre-nous du mal, du mal que nous rencontrerons dans notre vie de tous les jours mais aussi du mal que l’on trouve dans le monde.
Amen »

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »