20 juin 2015 : 150 veufs et veuves à Sainte Anne d’Auray avec Espérance et Vie

D. Rapion 21 juin 2015 0

Le samedi 20 juin étaient réunis à Sainte-Anne d’Auray 150 veufs et veuves du Finistère, de l’Ile et Vilaine, du Morbihan, et 16 de Loire Atlantique.

Rencontre du 20 juin à Ste Anne d'AurayPour illustrer le thème de la journée « Lumière dans nos vies » organisée par Espérance et Vie, l’aumônier national Père Jean-Pierre Borderon et l’aumônier du diocèse de Vannes Père Jean Jouvence ont fait une présentation biblique. À la messe, nous avons associé nos défunts représentés par des veilleuses.
Des retrouvailles, des partages… L’après-midi, après une conférence sur les chemins du deuil, des témoignages ont rendu compte de cette lumière dans notre vie de veufs et de veuves.

« J’étais dans le noir, découragée par la perte de mon mari, qui me laissait avec mes 6 enfants petits, je n’étais pas capable de faire face, moi qui n’avait pas su empêcher son départ.
Une veuve m’a dit : ‘Vous êtes un soutien pour moi !’
Un de mes enfants m’a dit : ‘On peut quand même avoir du bonheur !’
J’étais en colère et j’avais peur de les élever dans un esprit de vengeance, de haine pour cette injustice !
J’étais donc encore capable de donner !
‘Pourquoi tu ne continuerais pas ce que papa faisait pour les autres ?’
Lumière venant de l’extérieur, mais aussi lumière intérieure.
Quand je suis retournée à la messe paroissiale, les mots des prières prenaient un sens nouveau. Quelle émotion !
C’est pour accompagner une jeune veuve que je suis allée à une rencontre d’Espérance et Vie, qui m’a aidé à croire à la Lumière de ma nuit.
Dans la corbeille de mariage, il y a toujours le veuvage à accueillir pour l’un ou pour l’autre !
Vivre dans la Lumière de Jésus ressuscité. Celui qui est parti est dans la Lumière de l’amour de Dieu. Nous portons cette lumière comme une vraie joie en nous.
C’est à nous de le dire ! Notre conjoint nous y appelle, revenir à la base de notre foi en Jésus Ressuscité, nous sommes témoins de l’amour, d’une vie donnée. Nous sommes dans la souffrance, témoins d’un amour donné jusqu’au bout. Témoin d’un amour réparable, pardonné.
Il faut que l’Église prenne soin de ses veufs et de ses veuves. »

Rencontre du 20 juin à Ste Anne d'AurayNous invitons les veufs et les veuves à nous rejoindre à Lourdes pour le prochain rassemblement national qui aura lieu les 14, 15 et 16 avril 2016 : « Cherchons des chemins d’Espérance et de Vie ».
Un transport en car est organisé.
Ce seront 3 jours riches de conférences, de rencontres, de célébrations, de partages… pour mieux vivre le quotidien du veuvage et tisser de beaux liens d’amitié.
Nous rendrons grâce pour les 70 ans de notre mouvement, qui a été fondé à Lourdes en 1946 par des jeunes veuves avec le Père Caffarel.

Notes prises par Père Guy Dubigeon, aumônier d’Espérance et Vie pour le diocèse de Nantes

Témoignage de Renée, 61 ans, veuve depuis 4 ans

Ah ! Enfin poser la corbeille… Plus de route, plus d’horaire… Finies les allées et venues… Un petit café à partager… Découvrir notre belle France… Il reste 17 jours de travail…
Le 2 mai, bronchite puis pneumonie. 1er juin cancer du poumon… 4 juillet 2011, Luc décédait…
Boum ! Tout s’arrête… Et pourtant, il faut continuer…
« La seule manière de lui être fidèle doit consister à aller de l’avant, c’est-à-dire être digne de lui. » Extrait d’une lettre de Pierre Teilhard de ChardinLuc avait demandé le baptême à 36 ans. Le temps de cette préparation, j’ai eu la chance d’approfondir ma foi. Ces dix dernières années nous étions très impliqués dans l’équipe de préparation au baptême de notre paroisse. Nous avions réfléchi sur le credo, la vie éternelle. Ces réflexions nous ont permis d’échanger tous les deux sur la mort, sur notre mort ; et aujourd’hui, dans cette épreuve, j’éprouve une certaine sérénité, une force aussi. Car nous avons partagé ce qui était l’essentiel : l’amour de la vie.
Je participe aux offices religieux où je retrouve mon mari de plus près. Tous les mots deviennent plus forts. À la fois émotion dans la douleur, mais aussi grandir dans l’espérance.

Quelques mois après le décès de Luc : annonce d’un pèlerinage à Lourdes en mai 2012, avec Espérance et Vie… Je suis hésitante, c’est trop tôt… Les émotions sont déjà très fortes pendant une messe ; alors 3 jours à Lourdes… Et pourtant les thèmes des conférences m’intéressent : Le sens de la mort – Mon deuil est-il normal ? – Deuil et santé – Et le corps dans tout ça ? – Et d’autres thèmes aussi…
Je suis partie sous un beau ciel bleu mais le cœur bien sombre, et je suis revenue sous une pluie battante mais du bleu au fond du cœur.
Ces 3 jours avec comme fil conducteur « de l’abattement à la persévérance », très bien organisés, m’ont fait faire un grand pas. Des conférences et des cérémonies de très grande qualité. Regard, retour sur le passé, oui… mais pour mieux avancer et plus sereinement. Des sourires bien plus que des larmes. Quelques fois les 2 mélangés…

Je ne sais plus combien nous étions, mais chacun avec son histoire, avec sa douleur et tous dans le même état, avec respect, écoute, partage, empathie les uns pour les autres. Les jeunes m’ont particulièrement touchée… Quel courage ! Et puis j’ai fait des nouvelles rencontres.
Je suis allée au week-end à Montmartre dans le même esprit et le même partage.
Ces réflexions me touchent dans ma sensibilité, dans l’approfondissement de ma foi.
Je participe également aux journées à Nantes si le sujet m’intéresse (conférence avec un notaire, vie courte – vie accomplie…). La population est plus âgée.

Merci Sylvie, merci aux organisateurs, et aussi merci à nous tous qui osons sortir de chez nous !
Voilà comment je suis entrée à Espérance et Vie. Maintenant je fais connaître, je passe l’info dans le bulletin paroissial…

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »