Prier

Depuis la nuit des temps, l’être humain naturellement tend les mains vers le ciel en implorant, louant ou remerciant Dieu. En toute circonstances et à tous les moments de la vie, la prière habite nos coeurs sans pour autant nous en rendre compte ! La prière fait partie intégrante de la vie du croyant; elle s’exprime de  différentes manières, seul ou en communauté; elle se colore de telle ou telle spiritualité à l’école des Saints ou des courants spirituels. Pourquoi prier ? Comment prier ?

Pourquoi prier ?

© Marcel Mooij – Fotolia.com

Alexis Carrel , prix Nobel de médecine a affirmé que « l’homme a besoin de prière, autant que son corps a besoin d’oxygène» et le Mahatma Gandhi aimait à répéter « Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences. J’essaie simplement d’être un homme de prière. C’est la prière qui a sauvé ma vie. Sans la prière, j’aurais perdu la raison. Si je n’ai pas perdu la paix de l’âme malgré toutes les épreuves, c’est que cette paix vient de la prière. On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier. La prière est la clé du matin et le verrou du soir. La prière, c’est une alliance sacrée entre Dieu et les hommes. »  La prière serait-elle donc inscrite dans la nature humaine?

Pour certains, la prière apparaît comme quelque chose d’inutile et du temps perdu. En réalité, la prière peut nous apporter beaucoup : elle nous donne la paix intérieure, une détente et des forces pour vivre, elle nous met dans une attitude de confiance. Elle nous aide à voir plus clair en nous. On y puise réconfort et espérance. Elle nous permet de prendre une distance par rapport à nos problèmes et à les voir avec un autre regard.  Elle nous aide à nous recentrer sur l’essentiel et à ne pas nous laisser enliser par ce que nous faisons. Le recueillement est nécessaire à la qualité de la vie humaine Cependant, il ne s’agit pas de prier parce que cela sert à quelque chose. La prière est d’abord une démarche gratuite. Elle est recherche d’une relation avec Dieu. Elle est la  forme de notre relation à Dieu, une relation amicale avec Dieu, un coeur à coeur avec lui. Prier c’est aimer et se laisser aimer. En priant, on rencontre Dieu comme deux amis se rencontrent. C’est une attitude d’ouverture à quelqu’un qui nous dépasse infiniment. Elle est une démarche de disponibilité et de confiance en Dieu qui débouche sur un regard lucide et profond sur le sens de notre vie.

“Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte,
et prie ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra” (Mt 6, 6)

Comment prier ?

© Mele Avery – Fotolia.com

Il faut d’abord prendre le temps, avant d’entrer dans la prière, de s’installer dans une position stable, une attitude corporelle de prière. On peut alors commencer la prière en essayant de se mettre ” en présence de Dieu “. On doit faire le vide en soi pour se mettre devant Dieu. En effet Dieu est présent au coeur de l’homme et il faut une concentration sur soi-même pour trouver Dieu. Le silence nécessaire à la prière est d’abord un silence intérieur. Pour prier, on peut choisir un moment propice dans la journée et s’y tenir régulièrement. Il faut se fixer un rendez-vous avec Dieu et décider de consacrer chaque jour un certain temps à la prière. Une certaine régularité est importante. On peut saisir aussi les occasions qui passent au cours de la vie quotidienne pour faire naître dans notre coeur des mouvements d’action de grâces ou de supplication.

Il  y a des lieux plus favorables à la prière. Il est souhaitable de prier dans un endroit où l’on ne risque pas d’ être distrait par ce que l’on voit ou par ce que l’on projette de faire. Ainsi on peut s’arrêter dans une église pour prier, car on y trouve le silence, la grâce de la présence eucharistique de Jésus et un cadre qui porte au recueillement. Dans beaucoup de paroisses, il y a un oratoire ouvert dans la journée. On peut aussi établir dans son appartement un coin de prière avec une Bible ouverte, une image religieuse, une icône ou une statue, un petit lumignon ou une bougie et un beau texte et même un tapis de prière. On crée ainsi une ambiance propice au recueillement. Cependant, on peut prier n’importe où : sur son lieu de travail, en marchant, dans les transports en communs, dans la nature…

La liturgie des Heures

Sois loué Seigneur!

La prière n’est pas un acte individuel, isolé. Celui qui prie est en communion non seulement avec Dieu mais avec tous les priants du monde, avec toute l’Eglise. Celui qui prie est porté par la prière des autres et il porte aussi le monde.  De fait, les moines et moniales, mais aussi les religieux (ses), prêtres, laïcs, chrétiens ordinaires, rythment leurs journées par la prière de l’Église ou “Liturgie des Heures”. Répartis sur quatre semaines, les psaumes constituent le cœur de la prière de l’Église. Le psaume, c’est un cri avant d’être un écrit. C’est une voix qui appelle, murmure, invoque, c’est un corps qui plie sous le poids de l’épreuve. Dans les psaumes, le peuple d’Israël parle à Dieu quand il est plongé dans la culpabilité après une faute, submergé par des épreuves et quand il est dans la joie après une victoire.