La Parole de Dieu

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu,  et le Verbe était Dieu. […] Et le Verbe s’est fait chair» (Jn 1, 1. 14)

Qu’est-ce que la “Parole de Dieu” ?

L’expression de “Parole de Dieu” renvoie dans l’Eglise, à deux réalités étroitement solidaires : en premier lieu l’ Ecriture, c’est-à-dire la réunion de l’Ancien et du Nouveau Testament, mais aussi la personne de Jésus-Christ, qui est dit être en lui-même “Parole de Dieu définitive”. Ainsi il ne s’agit pas seulement d’un texte mais de quelqu’un. L’un et l’autre ne doivent surtout pas être séparés, pas plus qu’on ne sépare la lettre de l’esprit, ou le corps du tout de l’être vivant. Ce principe éclaire bien des éléments de la foi. Ceci explique le respect que les croyants ont pour les Ecritures. Depuis le début du christianisme la parole de Dieu, la Bible, les Évangiles, ont constitué la référence, le livre de vie des chrétiens. Après un abandon de la lecture assidue des Ecritures, le concile Vatican II a insisté sur la nécessité de rendre au peuple de Dieu l’accès aux Ecritures afin qu’il entende la parole de Dieu.

Jésus,  Parole de Dieu 

Malgré l’importance que revêt la bible pour la foi chrétienne, le christianisme n’est pas une religion du livre. Pour les chrétiens, le sommet de la révélation est l’incarnation du Fils de Dieu. C’est pourquoi seul le Christ est appelé par excellence Le Verbe, la Parole de Dieu car en Lui, tout est dit du mystère  de l’amour divin. Dans la liturgie eucharistique (Messe), le dialogue qui suit la proclamation de l’Evangile en témoigne, lorsque le prêtre dit : “acclamons la Parole de Dieu” et que l’assemblée répond : “louange à toi Seigneur Jésus”.