Les 19 Martyrs d’Algérie célébrés en Loire-Atlantique

D. Rapion 19 décembre 2018 0

Le diocèse de Nantes vient de vivre les premiers événements marquants organisés à l’occasion de la béatification des 19 martyrs d’Algérie, parmi lesquels deux nantais : Célestin Ringeard et Michel Fleury, tout deux moines de Tibhirine, assassinés en 1996. En voici quelques échos…

Portrait de Célestin Ringeard (église St Dominique)Samedi 8 décembre, jour même de la béatification à Oran, un hommage au père Célestin Ringeard était organisé à l’église Saint-Dominique – où il a exercé alors qu’il était prêtre diocésain – aujourd’hui paroisse Sainte-Catherine du Petit-Port dans le nord de Nantes. La rencontre a débuté en milieu d’après-midi par la projection d’un documentaire intitulé «Célestin, moine de Tibhirine » réalisé par Pierre Mathiote en 2003. Un échange a suivi au cours duquel certains paroissiens ont pu partager des souvenirs de moments vécus avec lui. La messe qui a suivie était célébrée en sa mémoire, elle a permis de dévoilé un portrait peint et offert à la paroisse.

 

Mercredi 12 décembre, 250 personnes environ ont assisté à la première projection du documentaire d’Emmanuel Audrain « Le testament de Tibhirine », en présence du réalisateur, mais également du père Abbé de Bellefontaine, Dom Jean-Marc Chéné, de sœur Blandine, membre de la communauté du Chemin Neuf, aujourd’hui à Tibhirine. Le documentaire a été suivi d’un riche échange avec la salle, curieuse de connaître les conditions actuelles de vie à Tibhirine, mais aussi le message que les moines ont transmis ainsi que l’évolution de la situation depuis cette « décennie noire ».
Une nouvelle projection aura lieu le jeudi 20 décembre à 20h au Ciné Malouine à Saint-Malo-de-Guersac (lire notre article)

Samedi 15 décembre, Mgr Jean-Paul James présidait une messe d’action de grâce en la cathédrale Saint-Pierre. Les familles de Célestin Ringeard et Michel Fleury étaient présentes mais aussi des prêtres ayant connu l’un ou l’autre et ayant œuvré pour le dialogue islamo-chrétien. Des neveux et nièces de sœur Paul-Hélène, première martyre en 1994 avec le frère Henri Vergès, assistaient à la célébration. Dom Etienne Baudry, de l’abbaye de Bellefontaine (près de Cholet) a prononcé l’homélie. Il a bien connu frère Célestin et frère Michel, puisqu’il était maître des novices à l’époque de leur départ pour Notre-Dame de l’Atlas. Son récit proche et ponctué d’anecdotes a fait entrer l’assemblée dans une connaissance plus fine du parcours de ces deux moines. Il relève que la part la plus admirable de leur vie est très certainement leur disponibilité à la volonté de Dieu et leur amour des hommes qui les a mené au don total.

 

Mardi 18 décembre, Mgr Jean-Paul Vesco, Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran donnait une conférence à la Maison Saint-Clair de Nantes. Plus de 250 personnes sont venues écouter le Dominicain, cheville ouvrière de la célébration de béatification qui se déroulait dans son diocèse. Il a d’abord évoqué la singularité de cette Eglise d’Algérie, dont  il dit qu’elle est si petite qu’elle a « surdéveloppé sa dimension diaconale  car c’est là qu’elle trouve sa raison d’être : vivre avec, être en relation et rencontrer l’autre, différent ». Il est ensuite revenu sur les préparatifs de cette béatification, sur les grâces reçues, les petits « miracles » dont il a été témoin durant plusieurs mois, rendant possible cette célébration, en terre d’Algérie, sous un ciel d’un bleu très pur ou le geste de paix a réuni les familles des martyrs et les autorités civiles. Des moments de partage d’une intensité qui font dire à Mgr Vesco qu’il n’est plus le même qu’avant cette béatification et que loin d’avoir commémoré des heures sombres, cette béatification a construit au présent une nouvelle page de l’Histoire qui lie chrétiens et musulmans, Français et Algériens sur cette terre d’Algérie.

La soirée avait été introduite par les témoignages de :

  • Sœur Odile, de l’institut de Notre-Dame des Apôtres (d’où sont également issues deux bienheureuses : Sr Bibiane et Sr Angèle-Marie). Sr Odile est aujourd’hui en communauté au Sillon de Bretagne après avoir vécu en Algérie puis au Niger.
  • Mohammed Guéroumi, nantais de longue date, algérien et musulman.
    Tous les deux ont décrit ce qui pour eux caractérisait cette présence chrétienne en Algérie.

Dimanche 30 décembre 2018 à Touvois :  Mgr Jean-Paul James a présidé une messe et inauguré une plaque commémorative en mémoire de frère Célestin Ringeard : lire notre article

 

Manifestations à venir

Dimanche 20 janvier, projection du film « Des hommes et des dieux » : L’histoire des moines de Tibhirine et de leur vie donnée pour les autres. , à 14h30, au cinéma St Michel, de Legé. La séance sera suivie d’un échange avec la famille du frère Célestin Ringeard, béatifié à Oran le 8 décembre dernier. Tarif normal : 5 €   / moins de 14 ans : 4 €

Exposition

Exposition

Réalisée par l’association « Le Message de Tibhirine », à l’occasion du 20ème anniversaire de la mort des sept moines de Tibhirine. Elle fait mémoire des 19 martyrs chrétiens et 150 000 victimes algériennes anonymes de la décennie 1990.
♦ Du 1er janvier au 28 février 2019, église Notre-Dame de l’Assomption, Legé.
♦ Du 27 mars au 21 mai 2019, Sainte-Anne-sur-Brivet.

Dimanche 19 mai 2019 : apposition d’une plaque commémorative aux fonts baptismaux de l’église de Sainte-Anne-sur-Brivet, à la suite d’une messe (10h30) présidée par Mgr James en mémoire du frère Michel Fleury.

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »