Vent de créativité sur une paroisse

D. Rapion 22 janvier 2019 0

La troupe au complet La paroisse Saint-Pierre-Saint-Étienne-sur-Erdre proposait, un peu avant Noël (les 15 et 16 décembre 2018), un spectacle inédit de la Pastorale des santons de Provence. Deux représentations étaient organisées à l’église de Carquefou, elles ont rassemblé chacune 600 personnes. L’initiative a réjoui le public et créé un esprit particulier au cœur de la paroisse. Une belle expérience pastorale !

Tout est parti d’une rencontre entre le père Le Floc’h et l’un de ses paroissiens, Thilbaut Willemse, récemment arrivé à Carquefou. Ce dernier a fait le conservatoire d’art dramatique, passionné de théâtre, et il a vécu près de 30 ans à Marseille. En ravivant leurs souvenirs d’enfance, le prêtre et le paroissien ont eu l’idée de mener cette aventure… avec la complicité de Marie Rocher, LEME auprès des jeunes de la paroisse.
Quelques acteurs« C’est un projet mené de A à Z avec des gens plus ou moins pratiquants, cela a donc pris une belle dimension missionnaire » résume le père Guillaume Le Floc’h, curé de la paroisse. La vie paroissiale s’en trouve redynamisée, les gens avouent avoir parlé avec des personnes à qui ils n’auraient pas adressé la parole auparavant… Le curé l’atteste, chacun est allé au-delà de ce qu’il pensait pouvoir faire. La Pastorale des santons de Provence, ce conte traditionnel d’Yvan Audouard, a été interprété par 14 comédiens amateurs, largement entourés de couturières, peintres, décorateurs, costumiers, maquilleurs, musiciens… Que de compétences, que de talents se sont dévoilés pour mettre en oeuvre le spectacle ! « Même si on est amateurs, il faut faire du beau ! »… Tel était le mot d’ordre du metteur en scène. L’église de Carquefou s’en est trouvée toute « retournée » : le podium était installé au centre de l’édifice et la messe du weekend a été célébrée dans le décor du moment pour éviter trop de manipulations.

Le père Guillaume Le Floc’h croit beaucoup en ce genre de projets : « souvent, en Église, on a des propositions très  intellectuelles. Il y a des gens qui sont prêts à prendre leur place en Église mais en mettant en oeuvre des compétences et des qualités plus diverses ». Monter la Pastorale des santons de Provence a rassemblé les générations. Pour beaucoup ça a ravivé des souvenirs d’enfance « en famille on écoutait le disque ! »… Un jeune père de famille a d’ailleurs depuis acheté le CD pour l’offrir à ses enfants à Noël. D’autres jeunes parents ont remercié la paroisse de cette initiative qui leur a permis de parler de Noël à leurs enfants car ils ne trouvaient pas les mots pour expliquer le mystère de la naissance de Jésus. D’autres encore, ont dit combien cela faisait du bien, en ce moment, d’avoir de la joie… Beaucoup ont été touchés par la qualité des chants et l’ambiance, le dynamisme. Ils ont dit leur surprise de découvrir les paroissiens, parfois des voisins, sous un autre jour.

Isabelle Nagard
ELA n°89 – janvier 2019

 

 

 

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »