Le projet de bar catho « Amen toi ! » en quête d’un second souffle…

D. Rapion 19 mars 2018 0

Jem Innov (24-25 juin 2017)En juin dernier le projet « Amen Toi ! » retenait l’attention du jury Jem Innov’. C’était lors du « start’up week-end» imaginé dans le sillage du rassemblement diocésain des journées Eucharistiques Missionnaires. Une équipe de trois jeunes gens enthousiastes avaient imaginé la création d’un bar catho en centre-ville de Nantes, pour accueillir et échanger avec tous ceux qui souhaitent parler religion en toute décontraction, autour d’un verre. Le diocèse s’était alors engagé à accompagner le processus d’élaboration de ce bar catho.

Après huit mois de prises de contacts et de réflexion, les pistes poursuivies se sont révélées infructueuses, marquant l’arrêt du travail de l’équipe.

Pour autant le projet n’est pas abandonné : c’est une bonne idée !

Une équipe qui souhaiterait s’en emparer aurait comme première tâche, au-delà de l’aspect novateur du concept, de lui assurer une pleine viabilité économique en s’entourant de partenaires multiples qui pourraient y contribuer. Ce communiqué est aussi l’occasion de lancer un appel à porteur de projet pour la mission.

Edouard Roblot, accompagnateur de JEM Innov

Contact : 06 60 31 94 20

Rappel – Jem Innov’ : les 24 et 25 juin 2017, 44h de cogitations intenses.

Une équipe de coachs professionnels (entrepreneurs, accompagnateurs et créateurs d’entreprise, experts…) ont accompagné la vingtaine de jeunes actifs qui avaient accepté de se lancer dans l’aventure. Ils ont travaillé à partir de constats, transmis par des internautes, sur des difficultés rencontrées dans la vie des paroisses (manque de lien entre les générations, réticences des adolescents à être assidus à la messe, besoin d’échanger sur la religion en général, etc…). Par équipe de quatre ou cinq, ils ont confronté leurs idées, interrogé de possibles utilisateurs des services qu’ils étaient en train d’élaborer, et pris contact avec des structures similaires ailleurs en France… Une fois le projet ficelé, il leur a fallu inventer un « pitch » (rapide mise en scène argumentée) qui leur a permis de présenter leur idée au jury composé de quatre personnes.

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »