Une colocation pour vivre l’Unité

D. Rapion 8 octobre 2018 0

La Maison d'UnitéAlmudena est nantaise, elle vient de vivre pendant un an en colocation à la Maison d’Unité, à Paris. Vivre cette expérience, c’est choisir de vivre une année particulièrement tournée vers l’œcuménisme : d’une part, très concrètement, par une vie en colocation avec des chrétiens de traditions différentes et, d’autre part, par l’engagement de participer chaque mardi soir à un dîner partagé avec l’ensemble des membres des colocations.

C’est une année très riche pour découvrir les nombreuses traditions chrétiennes et pour être confronté à la réalité de la division, souvent dérangeante. Nous dépassons les clichés et apprenons de l’autre. Comme toujours, faire un pas vers l’autre, différent, provoque des questionnements et implique de faire aussi un plongeon en soi et dans sa propre tradition. Par la vie en colocation concrète et par les temps de prière, la Maison d’Unité m’a permis de renforcer mon identité de chrétienne, cette base commune qui nous lie à la foi de notre Dieu Trinitaire. Sans renier ma tradition catholique, cela m’a éveillée, rendu plus à même de savoir ce qui est fondamental dans ma foi et ce qui est plus accessoire. Le dîner du mardi soir est l’occasion d’un enseignement qui aborde tout au long de l’année : les premiers temps de l’Église, les divisions, les traditions différentes, l’histoire du mouvement œcuménique… Puis, la soirée se conclut par un temps de prière mené par un groupe ou une communauté différente souvent en résonance avec l’enseignement du jour (tradition orthodoxe, courants charismatiques, église anglicane…)

Par ailleurs, cela m’a permis de créer des relations d’amitié réelle et de ne plus parler communément de «protestants » ou « d’orthodoxes » mais de : Victoire, Sidonie, Jonathan…
Dans les nombreux chemins qui tracent une voie, même petite, vers l’Unité, la Maison d’Unité offre un espace essentiel pour apprendre de chaque tradition par les représentants des Églises, eux-mêmes, qui nous parlent d’une manière apaisée et sereine des discordes, encore grandes (les ministères, la liturgie…). Je relis cette année comme un vrai souffle dans ma vie de catholique et de chrétienne. Un cadeau pour connaître mieux l’histoire de l’Église et ancrer encore plus ma foi. Je recommande vivement cette expérience à ceux et celles qui pourraient être intéressé(e)s, elle n’enlève rien mais vient élargir le quotidien et renforcer la foi ! Il est possible de venir seulement aux soirées (libres et ouvertes à tous) pour les prières du mardi sans être engagé en tant que colocataire.

Étudiants ou jeunes professionnels à Paris, si vous souhaitez connaître un peu mieux l’histoire de l’Église et les autres confessions chrétiennes, n’hésitez pas à vous renseigner sur https://lamaisondunite.wixsite.com/paris ou à appeler sœur Bénédicte (diaconesse de Reuilly) au 06 79 85 93 75 ou soeurbenedicte@free.fr.

Ela n°85 – septembre 2018

 

 

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »