La fête de la Saint Luc, fête lumineuse pour temps maussade !

D. Rapion 19 octobre 2018 0

Messe de la Saint Luc« Un peu plus de 70 personnes, soignants, aumôniers se sont retrouvés pour cette soirée du 18 octobre 2018, au cours de laquelle Mgr James est venue présider la célébration eucharistique. L’équipe de soignants, qui a préparé et animé cette célébration a permis qu’au cours de la messe soient portées difficultés rencontrées et joies vécues professionnellement.

Dans le contexte actuel, comment :

  • s’entraider pour améliorer le quotidien des soignants, afin qu’ils puissent se concentrer sur l’essentiel de leur mission : être au service des patients que Dieu leur confie ?
  • témoigner, avec humilité et douceur, de la valeur de la Vie ou poser des actes pour défendre les plus fragiles ?
  • avoir le souci de grandir dans la foi au sein des fraternités de soignants et porter ensemble dans la prière les patients accompagnés.
  • continuer à se former pour toujours mieux guérir les patients, tout en ayant l’humilité de reconnaître les limites de nos compétences.

Mgr James dans son homélie, a délivré une parole forte d’espérance. « … Au cœur des inquiétudes que nous pouvons entendre au sein du monde de la santé, [l’Evangile nous le redit :] « Nous ne sommes pas seuls ! […) « La lumière discrète du Christ est présente dans vos cabinets de consultation, les chambres des patients, les salles d’opération ou d’aumônerie. […] au contact de situations douloureuses, pour ne pas être atteint dans notre espérance, nous devons mener le combat avec les armes de la foi, en accueillant la lumière du Christ dans nos activités, en prenant le temps de nommer dans la prière, dans une équipe de vie, les traces lumineuses du Christ présent, agissant et aimant notre humanité. Il est lumière pour les cœurs. » Mgr James nous disait encore l’importance d’accueillir avec Saint Luc la lumière de la foi « Quelle grâce, la lumière de la foi pour nous aider à discerner, pas seulement par rapport aux débats sur les textes législatifs, mais surtout dans l’exercice quotidien des actes de soins. »

Au moment des offrandes, ont été déposés plusieurs objets symbolisant ce qui fait le cœur de la mission de chacun. Aides-soignants, infirmiers, professionnels du paramédical, médecins, aumôniers, tous participent au « prendre soin » de la personne fragilisée dans sa santé. Comme le disait encore Mgr James, « Je veux rendre grâce pour vous qui témoignez en actes de la miséricorde de Dieu »

Le temps qui a suivi fut propice aux échanges et informations concernant des propositions faites aux soignants : la journée de bioéthique organisée par la communauté de l’Emmanuel le samedi 10 novembre 2018 à l’ICAM, l’avancement du projet Nicodème, Les fraternités Saint Luc comme lieu de partage de vie pour les soignants.

Et une nouveauté pour 2019 : la proposition pour les soignants d’une halte spirituelle le samedi 27 avril 2019. »

Anne Cronier
Déléguée épiscopale Pastorale Santé et services sociaux du diocèse de Nantes.

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »