7 octobre 2012 – “C’est important que le Mej existe en Loire-Atlantique”

D Rapion 7 octobre 2012 0

Ce dimanche 7 octobre  2012 plus de 500 personnes se sont réunies pour fêter le cinquantième anniversaire du Mouvement Eucharistique des Jeunes. A travers des témoignages vidéo et des partages d’expériences vécues, les anciens du MEJ ont pu côtoyer les jeunes qui font aujourd’hui vivre le mouvement. Toutes génération confondue, les personnes présentes ont pu vivre un rassemblement festif, ponctué de chants, de réflexion et de prière. Autour de Monseigneur James, évêque de Nantes, les chrétiens proches et éloignés du MEJ se sont déplacés de tout le diocèse pour fêter un anniversaire que l’on n’est pas prêt d’oublier. 

Extrait de l’homélie de Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes

Fêter un anniversaire, c’est très important. C’est plus important que de fêter le succès à un examen. Que se passe-t-il à un anniversaire ? Je me souviens Yasmina, une jeune handicapée mentale que je connais. Je lui demandais : Yasmina, si un jour, j’oubliais de fêter ton anniversaire, qu’est-ce que tu penserais ? Et elle me répond : je penserais que je n’existe plus pour toi. C’est cela un anniversaire : redire à quelqu’un c’est important que tu existes, que tu sois là au milieu de nous. Eh bien ce soir, voilà ce que l’évêque veut dire au Mouvement Eucharistique des Jeunes : chers Mejistes du 44, c’est important que vous soyez là dans le diocèse, c’est important que vous existiez ; merci d’être là. Souvent, aux anniversaires, on associe le chant. C’est une des caractéristiques du MEJ : le chant. Ce chant, il nous aide à goûter la Parole de Dieu ; par le chant, elle imprègne nos vies. En lisant les textes de la messe, j’ai pensé à trois chants. On les reprendra pendant l’homélie. (…)

(…) Le grand projet de Dieu sur vous les mejistes, sur nous tous : il veut que nous soyons heureux, que vous soyez heureux dans la vie ; il évoque la belle image de l’homme et de la femme, dans un jardin merveilleux ; c’est une image pour dire le grand désir de Dieu que nous soyons heureux, de nous donner ce qu’il faut pour nous nourrir, pour grandir. Que faut-il pour que nous soyons heureux ? Courir les magasins ? Etre le premier à acheter le dernier I pad ? La dernière console de jeux ? Etre transformé en panneaux publicitaires ambulants, avec les marques des derniers vêtements à la mode ? Non, ce n’est pas cela ! Dieu dit ce qui nous rend heureux : il n’est pas bon que l’homme soit seul ! Nous sommes faits pour créer des liens entre nous, des liens d’amitié, de fraternité, d’amour. Ne restez jamais seuls ! (…)/

(…)/ Vous, mejistes, votre mission, c’est de dire que tous ont une place pour la construction d’un monde plus beau ;  invitez vos amis, vos camarades, vos proches  à trouver leur place, à bâtir du beau, du solide, une oeuvre qui défie les siècles :

Que chaque enfant porte sa pierre
aux chantiers de la maison du Père
Une cathédrale s’élève vers le ciel.

 

 

Comment cela est-il possible ? Bâtir une famille solide, donner sa place à chacun, faire des choix éclairés, comment réussir tout cela ? Je veux en venir à un mot : mouvement eucharistique. Eucharistique pourquoi ? ce mot   dit quelque chose de très important, votre caractéristique : vous les mejistes, vous ne vous prenez pas pour des héros, des gens qui croient qu’ils vont tout réussir à la force des poignets.  Ceux-là, un jour ou l’autre s’écroulent. Alors,  où je vais puiser la force de vivre de vraies amitiés ? Où je vais trouver la lumière pour faire mes choix ? Où les familles puisent-elles le courage de ne pas se diviser, de pardonner, d’être ouvertes aux autres ? Dans la rencontre avec Jésus, dans le rassemblement du dimanche. Vous êtes mouvement eucharistique. C’est cela le secret de votre vie de mejiste, de notre vie de chrétiens, si bien chantés :

Me voici vers toi,
comme on marche vers un puits
assoiffé de toi
assoiffé de cette vie
Je viens puiser en toi.

Chers amis du MEJ, ces trois chants disent la mission que je vous donne pour commencer à préparer les 100 ans de votre mouvement. Je confie au Seigneur chacun de vous, et avec vous, je rends grâce !

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »