9 novembre 2016 : Homélie pour les funérailles du Père Pierre-Yves BUGEL

D. Rapion 14 novembre 2016 0

Père Pierre-Yves BugelNous avons la tristesse de vous faire part du décès du père Pierre-Yves Bugel, curé des paroisses de Saint Clair en Pays Nozéen (Nozay) et de Saint Guénolé en Pays de la Mée (Derval). Il est décédé subitement vendredi 4 novembre 2016 à l’âge de 44 ans. Sa sépulture a eu lieu mercredi 9 novembre 2016 à 10h30 en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Derval. Nous le confions à la tendresse du Seigneur et assurons sa famille de nos prières.

Mot d’accueil de Mgr Jean-Paul James, Évêque de Nantes

Le décès subit de Pierre-Yves, dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, nous accable tous. Après la stupeur au moment de l’annonce, c’est le chagrin mêlé d’incompréhension. Un prêtre est mort, un prêtre de 44 ans : Seigneur, pourquoi ? Ton Eglise a besoin de tous ses enfants, mais elle a tant besoin de prêtres. Nous avions tant besoin de Pierre-Yves.

Dans l’épreuve, nous sentons encore plus la nécessité de nous entourer les uns les autres, de nous manifester les uns aux autres notre amitié, et d’exprimer d’abord notre affection à la famille de Pierre-Yves : Monsieur et Madame Bugel ses parents, François, Denis, Marie, ses frères et sœurs et ses six neveux et nièces. Nous devinons leur douleur et nous la partageons.

A Lourdes où je me trouvais, de nombreux évêques, en particulier ceux liés à notre diocèse, m’ont chargé de vous transmettre leur amitié et leur communion dans la prière : Denis Moutel, Hervé Gaschignard, Emmanuel Delmas, évêque d’Angers qui connaissait bien Pierre-Yves depuis leur rencontre dans le sanctuaire marial de Rocamadour, et le Père Soubrier qui a ordonné Pierre-Yves le 21 juin 2003.

Aussitôt après son ordination, Pierre-yves est nommé prêtre coopérateur à Vallet, dans la paroisse Saint Vincent des Vignes ; puis, il part en 2007 dans la presqu’ile guérandaise, prêtre coopérateur des deux paroisses Notre-Dame la Blanche et Sainte Anne du Pays blanc, avant d’arriver ici en 2012, curé de St Clair en Pays Nozéen et St Guénolé en pays de la mée. Notre présence nombreuse ce matin ( et je salue avec respect les maires et les élus qui ont tenu à partager notre peine), dit la gratitude que nous avons pour Pierre-Yves : prêtre fraternel et exigeant à la fois, Pierre-Yves avait le souci de belles liturgies bien préparées et bien animées. Homme sensible, malheureux dans les situations de tension, Pierre-Yves était désireux d’unité, de communion dans les communautés ; il veillait à laisser sa place à chacun dans la vie paroissiale. Et il avait une attention toute spéciale pour les jeunes avec lesquels il a aimé se rendre en pèlerinage, dans les sanctuaires marials, et aux JMJ.

Famille et amis de Pierre-Yves, prêtres de son équipe de vie, prêtres, laïcs en mission ecclésiale, membres des conseils et équipes des deux paroisses qu’animait Pierre-Yves ressentent douloureusement cette mort subite. Ensemble, nous allons nous soutenir pour essayer de vivre dans la foi un tel événement. Sans doute, nous sommes blessés d’un départ si imprévu. Ne laissons pas cette blessure se décomposer en amertume ou en ressentiment. Mais nous rappelant la foi vivante et heureuse de Pierre-Yves, nous nous tournons vers le Seigneur. Dans son testament, Pierre-Yves écrit : « le ministère paroissial reste l’accent majeur de ma vie sacerdotale, de mon engagement pour l’apostolat près des adolescents.. .Souvent, je dépose cette vie à l’autel du Seigneur qui est toute ma joie.. Il ne faut pas s’approprier les dons et les merveilles de Dieu ».

C’est, pour cela, que nous allons rendre grâce à Dieu, de nous l’avoir donné comme frère, prêtre et ami. Nous le confions au Christ Seigneur, notre Bon Berger : Que la douce Lumière de ta tendresse et de ta paix l’enveloppe, Seigneur, cette lumière qu’il a reçu de toi, le jour du baptême et que les membres de sa famille déposent sur son cercueil.

 


Télécharger (PDF, 81KB)

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »