Octobre sera synodal !

D. Rapion 2 octobre 2018 0

synodeA Rome, se déroule le synode sur la jeunesse. Synode, synodal, synodalité, des mots barbares ! Or, ces mots reviennent souvent. Le Pape en fait même une priorité : « Le chemin de la synodalité est celui que Dieu attend de l’Église au troisième millénaire »1. Alors, que veulent dire ces mots ? Que révèlent-ils de l’Église dont nous faisons partie ?

Le synode est souvent pour nous, un groupe de personnes réunies sur un thème, autour du Pape à Rome, autour de l’évêque dans un diocèse. C’est une photo, c’est fixe ! Or, l’Église synodale, ça bouge ! C’est dynamique ! C’est l’Église qui fait route, qui avance. Ce sont des chrétiens en mouvement. Ils font route vers le Seigneur. Le Seigneur les guide. Il est leur chemin. Que nous dit d’abord un synode ? Un chrétien ne s’installe pas ! Une Église ne s’installe pas ! Notre conversion personnelle n’est pas achevée ! Notre relation au Seigneur est appelée à se renforcer ! Nous sommes en croissance. Un chrétien installé est un chrétien en danger ! En entendant le mot synode, pendant ce mois d’octobre, une question pour chacun de nous : quel nouveau pas, je suis prêt à faire dans la foi, dans la relation au Seigneur ? Nous sommes tous des pèlerins en route !

Cette marche vers le Seigneur, ne se vit pas seul ! Tout le Peuple de Dieu fait route ensemble ! C’est cela aussi une Église synodale. Le Pape François cherche à le mettre en œuvre. La réunion des évêques à Rome a été précédée par des questionnaires envoyés, une rencontre avec des jeunes à Rome. Et le document préparatoire est riche de l’apport de tous. Qu’est-ce que cela veut dire pour nos paroisses ou le diocèse ? Il n’y a pas dans l’Église, ceux qui sont engagés, qui se bougent, qui agissent, et les autres qui sont assis et regardent ! Il n’y a pas d’un côté des prestataires de service que seraient les prêtres, les diacres et les laïcs en mission ecclésiale et de l’autre côté, ceux qui sont assis et font leur commentaire sur le service rendu ! Ce n’est pas l’Église ! Alors, pendant ce mois d’octobre, quand nous entendrons « synode », nous nous interrogerons : quelle part je prends comme chrétien dans la mission de l’Église ?

Enfin, c’est un synode sur la jeunesse. Cet âge de la vie a au moins deux caractéristiques : c’est celui de la croissance, des avancées, des projets et c’est aussi celui où s’établissent des relations qui marquent, où se vivent des amitiés très fortes. Alors, cette Église synodale peut trouver un nouvel élan grâce aux jeunes ; nous la pensons non pas pour les jeunes, mais avec eux. Dans cet esprit, je les invite à se retrouver à la cathédrale le mardi 9 octobre à 19h pour un temps de fête et de prière. Nous sommes dans une Église où nous refusons le slogan qui nous installe : « On a toujours fait comme ça », une Église composée non pas d’individus côte à côte, mais de frères, de sœurs, d’amis dans le Seigneur. Une Église synodale !

Beau mois d’octobre !

+Jean-Paul James
évêque de Nantes
(ELA n° 86 – octobre 2018)


(1) Pape François, Discours du 17 Octobre 2015, pour le 50e anniversaire du synode des évêques, DC n°2521, p.75

 

 

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »