La marche vers JEM 2017 est lancée

D. Rapion 6 février 2017 0

JEM 2017La marche vers le rassemblement JEM 2017 est lancée. Des équipes se constituent. Dans le message que je vous ai adressé pour l’Avent, une proposition est faite à tous. Pour préparer l’événement du dimanche 25 juin 2017 au Petit-Port, je vous invite à participer à une équipe fraternelle JEM. Ces équipes vont recevoir une feuille de route. Il s’agit de participer à quelques rencontres (durée 1h30) pour : se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu, partager sur ce qui fonde notre vie humaine et lui donne sens, approfondir le mystère de l’Eucharistie et de la mission.

Nous vivons cette marche en « disciples-missionnaires ». Le Pape François le rappelle : « Nous ne disons plus que nous sommes disciples puis missionnaires, mais toujours que nous sommes « disciples-missionnaires » (La joie de l’Évangile n° 120). On ne peut être l’un sans l’autre ! Cette marche vers JEM 2017 est aussi l’occasion de relire notre vie, nos engagements de disciple missionnaire en Loire-Atlantique. Points forts ? Points faibles ? Besoin d’être éclairé(e) sur quoi ? D’être fortifié(e), encouragé(e) dans quel domaine ?

« Le but de ces équipes n’est pas d’être un club sympathique, mais de servir la progression spirituelle de la Bonne Nouvelle du Christ, en vivre dans notre société et célébrer le Seigneur notamment par la prière et la fidélité à l’Eucharistie » (Lettre pastorale). Certains ont déjà la joie de pouvoir participer régulièrement à une vie d’un mouvement, d’une communauté, d’un groupe. Ils sont également invités à partager et à méditer, entre eux, avec les pistes données par cette feuille de route. « Et pourquoi n’inviteraient-ils pas de nouveaux membres dans leurs propres équipes ? ».

Dans les paroisses, les mouvements, les aumôneries de jeunes ou de prisons, les maisons de retraite… des propositions d’échange en équipes fraternelles JEM peuvent se vivre. Le temps du carême peut être un moment tout à fait favorable pour constituer ces équipes. Elles peuvent aussi se former à l’occasion d’un temps fort, d’une assemblée paroissiale et dans une perspective aussi de pérennité! Dans la gratuité des échanges, la force de la prière et le soutien fraternel, l’enjeu est bien, au long des mois et des années, de devenir « disciples-missionnaires ».

Bonne marche !

+Jean-Paul James
évêque de Nantes

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »