Courage et audace

D. Rapion 2 janvier 2017 1

bonne-et-sainte-annee-2017_cathedrale-nantesBonne et Heureuse année 2017 à chacun et chacune d’entre vous ! « Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! » ( Nb 6, 26 ). C’est mon souhait pour vos familles, les paroisses, communautés, aumôneries, mouvements et services du diocèse de Nantes. Ensemble, nous nous préparons à vivre, en Juin prochain, un beau rassemblement diocésain : JEM 2017.

2017 est aussi une année importante pour notre pays. Des élections vont s’y dérouler. Les évêques de France en soulignent l’enjeu : quelle société souhaitons-nous pour la génération qui vient ? Je vous invite à lire et travailler avec d’autres, le texte signé par le conseil permanent de l’épiscopat, « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ». J’en reproduis ici la conclusion :

« Il y a de la tristesse dans notre pays aujourd’hui. Tristesse de se voir ainsi, et de ne pas arriver à se rassembler pour l’élan dont il est capable, alors même que les épreuves et les incertitudes demandent que nous nous retrouvions. Il y a aussi le risque de ne plus voir notre vie en société que négativement, oubliant combien nous avons de la chance de vivre dans ce pays, et que beaucoup envient nos conditions de vie. Allons-nous continuer à nous désoler, à nous opposer, à ne plus croire à nos capacités, mais aussi à ne plus voir tout ce qui, le plus souvent silencieusement, fait de manière bonne et heureuse la vie de ce pays : le travail bien fait, la disponibilité auprès de ceux qui souffrent, la vie de famille.. ? Il y a beaucoup de richesse cachée dans les cœurs, et de l’espoir qui vient de l’action de beaucoup. Et pour nous chrétiens, il y a l’invincible espérance que nous donne le Christ d’une lumière qui l’emporte sur toutes les obscurités.

Alors, allons-nous encore laisser passer les années sans nous situer à hauteur des enjeux de responsabilité et de sens que la vie en commun nécessite ? Sommes-nous prêts à regarder les choses en face et à en tirer toutes les conséquences pour nos conduites personnelles et collectives ? Chacun, à son niveau, est responsable de la vie et de l’avenir de notre société. Cela demandera toujours courage et audace. Des qualités qui n’ont jamais déserté le cœur de notre pays ».

+Jean-Paul James
évêque de Nantes

Partager Email Share

Un commentaire »

  1. gerard guyot 20 janvier 2017 at 22 h 35 min - Reply

    merci pour les vœux du père Jean Paul James qui ont remplacés le point devue du bulletin de l ma paroisse ST Similien ;bonne et ste année de la miséricorde.et de l’AMOUR.

Laissez votre commentaire »