Lourdes 2016 : suivez jour après jour le pèlerinage diocésain avec Mgr James

D. Rapion 5 avril 2016 0

Les pèlerins du diocèse de Nantes

Près de 1 400 personnes  de Loire-Atlantique accompagnant Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes, participent à ce pèlerinage de printemps du 3 au 8 avril 2016, dont 700 jeunes de collèges, lycées et universités, plus de 100 malades accompagnés de 250 hospitaliers accueillis par l’Hospitalité de Lourdes, des familles, 130 handicapés et leurs accompagnants, de nombreux prêtres, des servants d’autel et des musiciens. Et pour la première fois, 70 personnes en forte précarité.


Lundi 4 avril 2016 : Messe d’ouverture – déjeuner avec les personnes malades – procession mariale

Premier rendez-vous ce lundi 4 avril 2016 avec la messe à la Grotte avec les diocèse de Laval et d’Angers et le déjeuner de Mgr James, évêque de Nantes avec les personnes malades.
Le temps de l’après-midi a été un moment fort pour les pèlerins adultes qui ont passé la porte St Michel, la Porte Sainte, accompagnés de Mgr James, de servants de messe et de quelques prêtres. Les lycéens, quant à eux, sont allés au Senacolo et ont eu la chance de rencontrer d’ anciens toxicomanes qui témoignaient de ce qu’ils ont vécu.
La journée s’est terminée par la procession mariale accompagnée également de tous les diocèses et des personnes qui le désiraient. Malgré la pluie, les pèlerins prenaient part à la procession avec attention et joie, en tenant leurs cierges et chantant la Vierge Marie.

Ave Maria !

Écoutez les réactions de Mgr James à Lourdes, (enregistré lundi matin par Fidélité)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

photos © Mannaig Julien


Mardi 5 avril 2016 : Chemin de croix – la piscine – veillée diocésaine et film

Le mardi a été une journée riche en émotions pour les pèlerins. Les adultes ont commencé par le chemin de croix ce matin puis se sont dispersés. Les familles venues à Lourdes ont passé la matinée avec Mgr James, durant laquelle ils ont prié, parlé, échangé, que ce soit entre adultes ou entre enfants, puis elle s’est terminée par une photographie de groupe avec l’Évêque. Notre Évêque est ensuite allé rejoindre le groupe de la maison Lazare et tous ses pèlerins en difficulté ou en situation précaire, pour déjeuner. L’après-midi a été variée selon les groupes, certains jeunes sont allés marcher à Bartres, d’autres pèlerins sont allés visiter les sanctuaires, se ressourcer aux piscines, ou encore allés à la radio Présence de Lourdes pour être interviewé par la radio Fidélité de Nantes. Un jeune collégien qui est allé aux piscines, Gaspard, m’a raconté son expérience : « Cela fait plusieurs années que je viens à Lourdes en pèlerinage avec le diocèse de Nantes, ou avec l’hospitalité de la Mayenne. Cette année, pour la première fois, j’ai décidé de faire les piscines. Quand on arrive dans les piscines ont est pris par 6 par cabine et donc c’est un peu gênant car on n’ose pas tellement, on sent un petit peu la fraîcheur des piscines. On nous déshabille derrière un drap, qu’on enroule ensuite autour de nous, et on rentre dans la piscine. On sent qu’elle est froide, on n’ose pas trop y aller, c’est assez impressionnant, et une fois qu’on est dedans on récite une prière à la Sainte Vierge. Après on dit nos intentions si on a envie et les personnes qui nous plongent dans la piscine prie avec nous pour nous mettre dans l’ambiance. Puis on nous assoie dans les piscines, même si l’eau est froide on sent que c’est particulier et que ce n’est pas n’importe quelle eau, je ne saurais pas dire pourquoi. En sortant on ne sent plus que l’on est mouillé, on se sent plus léger, on a l’impression qu’on s’est libéré d’un lourd fardeau, pourtant ce n’est pas comme le sacrement de la Réconciliation. On se sent même purifié, comme si on recommençait une vie chrétienne au départ, sans aucun péché ».

La fin de journée a été marquée par la veillée diocésaine animée entre autre par le Père Crochu, la Pastorale des jeunes et des intervenants différents. Le film intitulé « Star Lourdes » pour présenter les groupes à fait rire, sourire, applaudir et crier les pèlerins des plus petits aux plus grands. S’en est suivi des interventions variées de séminaristes, qui ont dansé et témoigné, d’une ancienne membre de la maison Lazare qui venait témoigner avec un des responsables de ce groupe. Pour la fin de cette veillée diocésaine, les groupes se sont mélangés et notamment les lycéens et étudiants avec des personnes du groupe Lazare, les échanges ont été très intéressant. Certains pèlerins ont témoigné de leur vie de Miséricorde et ont ensuite écrit, ou dessiné pour les plus petits, leurs intentions de prière, qu’ils ont placées près de la croix.

Photos et compte-rendu : Mannaig Julien, vidéo : Chloé Bermond


 Mercredi 6 avril 2016 : Messe internationale, réconciliation et veillée

Mercredi matin 6 avril, les diocèses de Nantes, d’Angers et de Laval, ainsi que des Allemands, des italiens ou encore des espagnols, se sont retrouvés dans la basilique souterraine St Pie X. Cette messe internationale a été riche en diversité et s’est terminée doucement, pour laisser les pèlerins sortir et aller manger.
L’après-midi a été marquée, par tous les groupes, par le Sacrement de la réconciliation. Tous les groupes de pèlerins, de tous âges, ont pu recevoir ce sacrement. Pour ça, les accompagnateurs les ont aidés à cheminer et faits travailler pour comprendre ce qu’était ce sacrement.
Les uns après les autres ils ont prié, sont restés seuls, ont écrit ou dessiné, pour les plus jeunes, certains ne sont pas allés voir un prêtre mais sont sortis tout autant remués.

Une jeune hospitalière, Blanche a accepté de témoigner : « J’ai vécu le sacrement de la réconciliation aujourd’hui avec le père Fabrice. Au début j’ai écrit une lettre et ça m’a aidé d’écrire, c’était plus simple pour moi parce que j’ai un peu plus de mal à communiquer. Après je me suis décidée à aller voir un prêtre et j’étais tellement émue par l’ambiance qu’il y avait à Lourdes que j’ai pleuré et j’ai pu réellement me confier et ça a été un grand soulagement. Quand le prêtre m’a accordé ce pardon de la part de Dieu, ça a été une grande délivrance et ça m’a vraiment beaucoup touché ».
Pour certains groupes, l’après-midi a été intense. Les 3èmes se sont défoulés avec un ballon et ont ensuite fait un jeu de piste dans le sanctuaire avant d’aller au Sacrement de réconciliation. Les lycéens et étudiants, quant à eux, ont d’abord reçu le Sacrement de la réconciliation puis sont allés aux piscines et ont effectué le Chemin de Croix le soir.
Pour les prêtres, le dîner a été différent des autres, ils ont mangé tous ensemble ! C’était la première fois que les prêtres se retrouvaient ensemble depuis le début du pèlerinage.

Puis le temps de la veillée a été une étape forte pour les malades et les pèlerins de l’hospitalité nantaise. Les jeunes hospitaliers avaient préparé des chants et autre animations festives. La soirée s’est terminée par un bal musette au son de l’accordéon, un beau pour les malades. Cette soirée a été riche en émotion, les malades riaient, applaudissaient, participaient aux jeux ou aux danses, c’était un réel moment de bonheur.

Photos et compte-rendu : Mannaig Julien, vidéo : Chloé Bermond

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »