Synode des jeunes : qu’est-ce qui vous tient à cœur ?

D. Rapion 10 octobre 2018 0

Près de 600 jeunes ont répondu à l’invitation de Mgr James, évêque de Nantes, à participer hier soir (mardi 9 octobre 2018) à la Cathédrale à une veillée de louange, témoignages et prière en communion avec le Synode réuni en ce moment à Rome sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Des jeunes joyeux, curieux de découvrir des lieux dans lesquels s’investir, très attentifs aux témoignages de choix de vie qui leur ont été présentés. Des jeunes recueillis lors du temps d’adoration eucharistique, de réconciliation et d’échange avec des accompagnateurs spirituels… Des jeunes prêts à accueillir et discerner les traces de Dieu dans leur vie.

Dans son homélie, Mgr James leur a proposé de contempler la vocation de Jean, le disciple bien aimé. Sa rencontre avec Jésus est le début d’une belle aventure, celui-ci ne lui dit pas ce qu’il doit faire, il l’interpelle : « Que cherchez-vous ? » L’appel de Dieu, c’est une question… Votre vocation commence par l’écoute de vos désirs les plus profonds : Qu’est-ce qui vous tient à cœur ? Car c’est à travers ce que nous sommes que le Seigneur nous parle. Mgr James a ensuite repris les propos du Pape François pour dire à tous « Votre présence est majeure pour moi, nous avons besoin de votre enthousiasme et de votre engagement »… Si un jeune ne se risque pas à un choix, il est déjà vieux ! L’évêque a enfin redit à tous ces visages attentifs tournés vers lui : « Avec vous ce soir, je vais redire oui à Jésus, heureux de le faire ensemble, car nous ne sommes jamais seuls sur ce chemin ».

Les témoignages croisés qui ont suivi les propos de l’évêque ont donné de la perspective à la démarche. Tour à tour, des religieux du Chemin Neuf, deux couples (26 et 1 ans de mariage), un prêtre et un diacre en vue du sacerdoce ont partagé leurs expériences de vie et de foi.

Morceaux choisis des témoignages croisés sur les différents états de vie.

Ela, religieuse de la Communauté du Chemin-Neuf :

« Je suis Philippine, j’ai dû quitter mon pays et ma famille pour continuer mon chemin avec le Seigneur… Pendant un temps de formation à l’Abbaye de Hautecombe avec la Communauté du Chemin Neuf, j’ai approfondi ce projet de devenir religieuse… Petit à petit je découvre un peu plus qui je suis, en me formant et en annonçant la Bonne Nouvelle aux autres. »

Romain, 22 ans, religieux de la Communauté du Chemin-Neuf depuis deux ans :

« Je suis né dans une famille chrétienne, engagée dans l’Eglise. Au départ, c’était la foi de mes parents… Lorsque j’avais 17 ans, durant une retraite de la Communauté, j’ai ressenti le Seigneur qui me disait : Romain, je suis vivant. A partir de cette expérience forte, la foi que j’avais reçue de mes parents est devenue personnelle… La prière s’est installée dans ma vie, j’avais un grand désir de me donner, j’étais de plus en plus au service… J’ai fait une année de prépa, c’était une sorte de combat entre les études et mon désir profond… Alors, j’ai pris un an de discernement avec la Communauté, au terme duquel j’ai fait le choix de m ‘engager plus totalement dans la vie religieuse… Le Dieu que je connaissais avant de m’engager, était différent de celui que je connais aujourd’hui… Avant il était celui à qui je demandais de l’aide pour devenir meilleur, aujourd’hui, il est un père, il m’aime et cela nourrit ma vie ».

Céline, novice dans la Communauté :

« Je suis dans cette étape d’engagement et de discernement avant de prononcer les vœux… Je vois depuis trois ans que je chemine, qu’il y a comme un lâcher-prise, un peu crucifiant parfois, où je découvre, sous le regard de Dieu, qui je suis. Moi aussi j’expérimente ce nouveau regard sur Dieu. Je passe de l’image d’un Dieu un peu exigeant à un Dieu miséricordieux et qui m’aime.  Je veux vous partager quatre clés qui m’aident dans mon cheminement :

  1. Qu’est-ce qui me donne de la paix et de la joie ?
  2. Que me dit la Parole de Dieu, qu’est-ce que je reçois dans la prière ?
  3. Que me dit l’Eglise, les personnes qui m’accompagnent ?
  4. Que me disent les événements, quelles portes s’ouvrent ou se ferment devant moi ?»
Carine et Dominique, mariés depuis 26 ans :

« Nous avons 5 enfants de 19 à 25 ans… Nous nous sommes rencontrés dans un mouvement de réflexion sur notre travail, le Mouvement des cadres chrétiens (MCC). Après m’avoir embrassé pour la première fois, Dominique m’a dit : si on commence un bout de route ensemble, c’est important de réfléchir vers où on va et ce qu’on va construire ensemble. En entendant cela, je me suis dit que c’était le bon !… Pour discerner sur nos choix, et être le plus possible en vérité l’un envers l’autre, nous avons fait un week-end de préparation au mariage et plusieurs rencontres avec le prêtre qui nous a mariés. Cela a conforté nos souhaits communs tout en découvrant nos différences…. Ce prêtre nous a demandé pourquoi nous voulions nous marier, nous avons répondu : parce que nous nous aimons, il nous a dit, on se marie pour s’aimer ! Sur le moment nous n’avons pas mesuré la portée de cette phrase, aujourd’hui nous savons qu’il avait raison. Il faut prendre soin de notre relation, décider d’aimer l’autre chaque jour est un point fondamental dans la vie conjugale. Le mariage n’est qu’un commencement !… »

Lucia et Jean-Baptiste, 25 et 26 ans, mariés depuis un an :

« L’amour est un savant mélange de sentiments et de raison. Les sentiments arrivent souvent les premiers, mais la raison est celle qui nous permet de poser un choix. C’est en combinant ces deux choses, que nous avons pris la décision de nous marier… Ce que l’on comprend également c’est qu’il y a plusieurs étapes de construction du couple, pas seulement les premières années, mais aussi dans les grands changements. Cette année nous avons pris l’engagement de participer à des temps d’échanges entre couples en espérant que cela nous aidera à affirmer les fondations de notre vie de couple… »

Père Patrice Eon, prêtre diocésain depuis 31 ans :

« C’est vers l’âge de huit ans, que j’ai ressenti un premier appel à devenir prêtre… Quel est le chemin par lequel le Seigneur a touché mon cœur ? C’est un grand mystère, j’aimais la messe, nous avions un prêtre ami de la famille… Mais en tout cas le Seigneur a mis ce désir dans mon cœur, il m’a attiré à lui, en me proposant ce chemin… Bien sûr, jeune adulte j’ai eu d’autres désirs, je voulais être instituteur et puis à la fac, il y avait une étudiante qui était loin de me laisser indifférent… Mais toujours le plus fort, c’était cet attrait du Christ dans le ministère du prêtre… J’ai eu des doutes sur la manière d’être prêtre : prêtre diocésain ou religieux, moine dans une communauté ?… J’ai discerné en n’en restant pas à mes désirs intérieurs en les confrontant à la réalité, en m’engageant en paroisse… En allant dans des monastères… Ce qui m’a aidé, c’est l’accompagnement de mon père spirituel. Il m’a aidé à distinguer ce qui était de l’ordre psychologique de ce qui était de l’ordre spirituel… Des événements m’ont aidé à discerner, comme des clins d’œil dans mon cheminement… Autre élément qui m’a aidé à discerner, c’est l’oraison quotidienne, un cœur à cœur avec le Seigneur où l’amitié avec le Christ s’est forgée… Le discernement il est constant dans ma vie, tous les jours j’ai à refaire le choix du Christ, à me laisser saisir par Lui.»

Nicolas Harel, diacre en vue du sacerdoce :

« Je constate, moi aussi, le mystère qui s’étend sur l’origine de ma vocation et j’en rends grâce… Dieu a su attendre mon oui, ce fut long ! 10 ans de combat intérieur, car ma vocation de prêtre j’en ai douté, elle relève d’un long combat pour y consentir. Accepter l’appel de Dieu pour y voir, non pas uniquement des renoncements ou la perspective de « finir vieux gars », mais une bonne nouvelle, un chemin de sainteté et de joie que le Seigneur me propose en me mettant au service de l’Eglise qui est à Nantes … Si Dieu le veut, au mois de juin prochain je serai ordonné prêtre et chaque jour il me faudra redire « non » à mes ambitions égoïstes et « oui » pour laisser le Seigneur prendre les rênes de ma vie et faire de moi un prêtre selon son cœur… »

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »