9 au 14 janvier 2018 : Visite pastorale de Mgr James en Basse-Loire, côté sud

D. Rapion 26 décembre 2017 0

Du 9 au 14 janvier 2018, Mgr Jean-Paul James visite les paroisses Saint-Jacques-sur-Loire et Saint-Joseph-de-la-Vallée, situées sur les communes de Cheix-en-Retz, Le Pellerin, Saint-Jean-de-Boiseau, la Montagne et une partie de Bouguenais.

église de l’Assomption de La Montagne, © paroisse Saint-Joseph-de-la-ValléeCette visite est l’occasion de faire un état des lieux de nos paroisses pour y regarder les richesses et les difficultés, mais aussi de recevoir un élan nouveau pour être présence d‘Église sur cette portion du diocèse, pour être signe visible du Christ qui s’intéresse à la vie des hommes et se rend proche d’eux par ses témoins, par ses disciples.

Nos communes sont presque toutes bordées par la Loire. Leur histoire est marquée par le fleuve et les activités qu’il génère. Aujourd’hui, presque toutes insérées dans la métropole nantaise, elles se développent par l’accueil de nouvelles populations qui viennent travailler dans notre département et plus spécialement dans Nantes Métropole.

église Saint-Jean-Baptiste à Saint-Jean-de-Boiseau, © paroisse St-Jacques-sur-LoireNos paroisses sont donc marquées à la fois par une population qui a toute une histoire et une population nouvelle qui vient s’installer en sud Loire, en souhaitant profiter d’une qualité de vie entre ville et campagne. Mais elles ont aussi leur histoire spécifique (Saint-Jacques-sur-Loire créée en 2003, Saint-Joseph-de-la-Vallée créée en 2013). Si les paroisses se partagent un même curé, chaque EAP est pleinement impliquée pour faire vivre la communauté et envisager des collaborations possibles comme la pastorale des collégiens, la préparation au mariage, les propositions de formation… avec aussi la paroisse voisine Saint-Pierre-du-Lac.

C’est pourquoi la visite pastorale de l’évêque est l’occasion de reprendre conscience que chaque baptisé est appelé à prendre sa part pour la mission et pour la vie de l’église. Nos communautés paroissiales ne seront missionnaires que si chacun apporte ses talents et ose prendre des initiatives pour aller à la rencontre de l’autre, vivre des partages d’évangile, œuvrer avec d’autres dans l’attention aux malades, aux pauvres, aux migrants, révéler le Christ au cœur de nos lieux de vie

Père Jérôme Chéreau,
curé des deux paroisses

Source : article paru dans ELA n° 77 – décembre 2017

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »