6 juillet 2018 : Retour sur la Journée « Bonne arrivée » à Kerguénec

D. Rapion 11 juillet 2018 0

Journée « Bonne arrivée » organisée par le Service Diocésain de la Mission Universelle.

Kerguenec 2018 - Journée "Bonne Arrivée"Chapelle de KerguenecLe jeudi 6 juillet 2018, le Lycée de Kerguenec ouvrait son espace toute l’après-midi jusque tard le soir, pour l’accueil des missionnaires qui arrivent en congé et des prêtres d’autres Églises venant offrir leurs services pendant les deux mois d’été sur la côte où l’on compte une très importante affluence de touristes et ailleurs.

Ils étaient à cinq missionnaires : Pierre David, Frère de Ploërmel venant de Thiès au Sénégal, Père Francis Athimon, SMA, venant de Côte d’Ivoire, Père Bellion, MEP, venant du Japon, Philippe Launay, Frère de Ploërmel venant du Nord Togo, Sœur Marie Emmanuelle venant du Rwanda.

Venaient aussi d’arriver six prêtres pour les différentes paroisses de la côte : Père Venance Razafiarison de Madagascar pour le Pouliguen, Père Franziscus Nala venant de l’Indonésie pour Pornic, Père Marius Oba du Bénin pour Saint-Brévin, Père Tiburce Aovo du Bénin pour La Baule, Père Thomas Ouédraogo du Burkina Faso pour La Turballe, Père Paul Falle de Guinée Conakry pour La Turballe.

Prenaient part à cette rencontre  Mgr Jean-Paul James, le père François Renaud, une représentation de la Pastorale des migrants, de la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération membres du Service de la Mission Universelle), prêtres et laïcs des paroisses accueillant les prêtres. Dans le groupe encore : Jean Jacques et Patricia Mazière en partance très prochainement en mission pour Johannesburg avec la Fidesco. Une bonne occasion pour eux de prendre contact et d’échanger avec les témoins, missionnaires et prêtres d’autres Eglises.

La journée fut d’une part l’occasion de prises de contact, de se faire connaissance mutuellement, le temps de la rencontre d’au moins trois continents. Elle fut aussi l’occasion de nous attarder sur la place faite aux jeunes et aux enfants dans nos Églises respectives (diocèses, aumôneries, paroisses, Enseignement Catholique…) pour qu’à leur niveau, ils puissent prendre leur part dans l’effort missionnaire de l’Église « les jeunes aident les jeunes, les enfants aident les enfants » par-delà les frontières….

Nous avons échangé longuement sur cette question en groupes. A l’intérieur de Chacun, nous avons pu prendre connaissance des multiples expériences d’Église ici et là : un regret, ce fut trop court. 

 

 

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »