4 octobre 2014 : Guérande – Ordination au diaconat permanent de Jean-Noël Logodin

D Rapion 4 octobre 2014 0

Jean-Noël et Suzanne LogodinSon ordination au diaconat permanent – le samedi 4 octobre 2014 en la collégiale de Guérande (paroisse Notre Dame la Blanche de Guérande) à 16h30 – ne sera pas un engagement « de plus » pour Jean-Noël Logodin 55 ans, ce sera une autre façon de vivre sa mission de baptisé. Et dans cette aventure, il est largement épaulé par Suzanne, son épouse depuis 35 ans qui entend bien, pour sa part, continuer les engagements qu’elle assume, elle aussi, au nom de son baptême.

Originaires du Pays blanc, Jean-Noël et Suzanne et leurs trois enfants ont jeté l’ancre, il y a 20 ans, dans un village de Guérande. Issus, tous les deux de familles chrétiennes et pratiquantes, ils n’auraient jamais pu penser leur vie autrement « qu’engagés ».

Le premier de ces engagements est celui qu’ils vivent d’abord au sein de leur famille. Jean-Noël compte sur Suzanne pour «veiller à l’équilibre de l’agenda ». En tant que pompier volontaire pendant 14 ans, Jean-Noël a approfondi « la relation à la personne ». Et c’est encore sa priorité dans son travail aux services techniques de la mairie d’Herbignac.

Animateur de chants, membre puis responsable diocésain de Vivre ensemble l’évangile aujourd’hui (VEA), il a ensuite été amené à faire le choix d’accompagner les cellules paroissiales d’évangélisation. Membre, avec son épouse, de l’équipe de préparation au mariage, il accompagne aussi des jeunes de 5e tout en donnant de son temps à des personnes malades et handicapées dans le cadre de l’Hospitalité nantaise. « Tout cela a servi à ce que je suis aujourd’hui » et l’entraîne à la suite du Christ, à servir encore plus, l’Église et ses frères.

La question du diaconat s’est immiscée peu à peu en filigrane dans la vie du couple. De l’étonnement mais pas une grande surprise donc, lorsque l’appel a été adressé à Jean-Noël en mai 2008, appel qui a provoqué chez Suzanne « une grande joie intérieure » et pour lequel, elle a tout de suite « rendu grâces ». C’est dans la « confiance et dans un esprit de service et d’obéissance » que cet appel est reçu par Jean-Noël pour se « l’approprier et non se l’accaparer». Appel et formation qui ont rapproché le couple, dans la Foi.

L’ordination de Jean-Noël au diaconat n’est pas sans provoquer des réactions au niveau des collègues qui « ont bien réagi », des membres de la communauté chrétienne qui « remercient pour la réponse donnée à cet appel »: témoignage toujours à vivre.

Quant aux enfants, du « si c’est votre truc » à « ça ne m’étonne pas », ils sont néanmoins présents à tous les temps forts du diaconat. Même si l’avenir s’ouvre sur une part d’inconnu, le « oui à l’appel au diaconat s’imbrique aux « oui » prononcés le jour du mariage ». C’est dans la sérénité qu’ils abordent cette dernière ligne droite avant l’ordination en méditant sur ces paroles de l’Évangile, écrites en lettres d’or au fronton de leur vie quotidienne : « Confiance, n’aie pas peur. » Mt 14, 27 pour Suzanne. « Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples » Jn 13,35 pour Jean-Noël.

Odile Fraslin.
(Texte paru dans la revue ELA n°41 – septembre 2014)

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »