28 juin 2015 : Ordinations presbytérale et diaconale en la Cathédrale de Nantes

D. Rapion 19 juin 2015 0

Emmanuel Mustière & Hervé Godin Participer à une célébration d’ordinations est toujours marquant pour une communauté ! C’est une grande joie pour l’église catholique de Loire-Atlantique, pour toute l’Eglise !
Dimanche 28 juin 2015 à 15h en la Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul, Mgr Jean-Paul James
, évêque de Nantes, ordonnera prêtre, Emmanuel Mustière et Hervé Godin, diacre en vue du sacerdoce, pour le diocèse de Nantes.
Nous sommes tous invités en paroisse, dans les communautés religieuses, en famille, à les soutenir par la prière et à les accompagner dans l’engagement qu’ils vont prendre à la suite du Christ.

Retrouvez ci-dessous les témoignages d’Emmanuel et d’Hervé parus dans la revue Ela n° 49 – mai 2015

Un « oui » pour toute la vie !

Comment vous préparez-vous à vivre votre ordination ?

Emmanuel MustièreLa période qui se situe entre le jour où l’on reçoit l’appel de l’évêque à être ordonné et le jour de l’ordination est une période bien singulière. C’est ce basculement étrange où l’on prend conscience que ce qui était de l’ordre d’une possibilité va devenir une réalité. Finie la période du discernement profond, c’est le moment de l’engagement de fond. Cette période, je l’ai vécue l’année dernière, je la revis cette année, différemment.
En effet, c’est au moment de l’ordination diaconale que l’on s’apprête à donner un « oui » pour toute la vie. Cet engagement définitif, le Christ l’a scellé par l’imposition des mains. Et en même temps, ce n’était que le début. Car qui peut dire qu’il a donné toute sa vie, sinon celui qui est parvenu au bout de la course? « Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé », dira l’évêque le 28 juin prochain.

À quelques semaines de mon ordination presbytérale, c’est un double sentiment qui m’habite : celui de vivre à la fois une continuité et un passage vers une nouveauté insoupçonnée. Diacre depuis un peu plus de 9 mois, je découvre à peine cette beauté d’être envoyé comme signe du Christ serviteur au milieu de mes frères… Heureusement, le prêtre ne cesse pas d’être serviteur au nom du Christ. Mystère d’une continuité. Mais demain, être membre du presbyterium du diocèse de Nantes comme pasteur à la manière du Bon Pasteur, je ne peux dire encore à quoi cela ressemble. Mystère d’une nouveauté.

En cette période d’ultime préparation à l’ordination, je voudrais demander au Christ ressuscité, pour aujourd’hui et pour chaque jour, la grâce d’être disponible à la merveille de sa nouveauté. Que cette grâce descende aussi sur tous les chrétiens du diocèse et qu’elle soit notre joie à tous, membres du corps du Christ ressuscité.

Emmanuel Mustière

« Me voici Seigneur ton serviteur »

Hervé GodinNé à Nantes dans une famille chrétienne de trois enfants, j’ai passé la première partie de ma vie dans le quartier Saint-Félix où j’ai grandi dans la foi grâce à ma participation au service liturgique de la paroisse (service de l’autel et animation liturgique) et aux groupes de jeunes. Scolarisé à La Perverie, j’ai intégré dès le CE1 l’École Maîtrisienne qui propose aux élèves du primaire au lycée de se former au chant. Par la musique et la culture, j’ai découvert que le Beau nous conduisait à Dieu et qu’on pouvait lui donner sa vie pour le service des autres. C’est au moment de ma confirmation que s’est posée pour la première fois la question d’une vocation sacerdotale. Cependant, je voulais prendre le temps de répondre avec sérieux à cet appel. Après un bac littéraire, j’ai étudié l’histoire à l’université de Nantes puis j’ai enseigné pendant quatre ans l’histoire-géographie à Saint-Joseph-du-Loquidy. Au cours de ces années, on m’a demandé d’assumer une responsabilité pastorale dans l’établissement. Ce fut l’occasion d’apprendre le métier d’éducateur et d’aider des jeunes à grandir dans leur foi. J’ai essayé de rendre un peu de ce que j’avais reçu.

En septembre 2009, après une année de discernement avec le service des vocations de Nantes, j’entrais à la Maison Charles de Foucauld pour une année de fondation spirituelle puis, l’année d’après, au Séminaire interdiocésain Saint-Jean à Nantes. Après deux ans du cycle de philosophie, l’évêque m’a demandé de poursuivre des études universitaires de théologie à Rome. Je vis donc au Séminaire Pontifical Français et je rejoins pendant mes vacances la communauté paroissiale de Saint-Jean-d’Erdre-et-Gesvres dans le diocèse. C’est avec beaucoup de joie et de reconnaissance que je me prépare à l’ordination diaconale le 28 juin à la cathédrale de Nantes.

Hervé Godin

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »