26 juin 2016 : Ordinations presbytérale et diaconale en la Cathédrale de Nantes

D. Rapion 28 juin 2016 0

Hervé Godin et Jean-Baptiste Siboulet autou de Mgr JamesCe dimanche 26 juin 2016, en une Cathédrale pleine, le diocèse de Nantes se rassemblait autour de son évêque pour participer à un événement toujours marquant pour l’Eglise catholique : l’ordination d’un prêtre, Hervé Godin et d’un diacre en vue du sacerdoce, Jean-Baptiste Siboulet. En ce Jubilé de la Miséricorde, c’est une belle grâce comme l’a souligné Mgr James dans son homélie « Car ces ministères sont beaux, indispensables, actuels pour que soit annoncée, célébrée, vécue la miséricorde divine ». Mais, il a rappelé également notre responsabilité comme catholiques pour les vocations:« Il n’y aura pas de prêtres si on n’en parle pas. Il n’y aura pas de prêtres si on n’en demande pas ».

Prostration

Prostration

Remise de l'évangéliaire à Jean-Baptiste

Remise de l’évangéliaire à Jean-Baptiste

Hervé reçoit l'onction de Mgr James

Hervé reçoit l’onction de Mgr James

Diaporama (photos © A. Boutet, G. du Perray et V. Gautier)

Merci également à Stéphane Archevêque pour ses photos.

 


Portrait de Jean-Baptiste Siboulet (Article extrait de la revue ELA n°61 – juin 2016)

Jean-Baptiste SibouletOriginaire de Clisson, j’ai eu la grande grâce de grandir au sein d’une famille nombreuse où la foi était vécue joyeusement. Le scoutisme, le sport et le piano ont été des lieux d’épanouissement pour moi.

A l’âge de 19 ans, lors d’un forum des Jeunes, à Paray-le-Monial, j’ai fait l’expérience personnelle décisive que Dieu était vivant et que Lui seul pouvait véritablement me rendre heureux. J’ai alors reçu de la communauté de l’Emmanuel le moyen que le Seigneur me proposait pour lui donner la première place dans ma vie, soutenu et stimulé par des frères.

J’ai reçu ma vocation lors d’une retraite dans le désert du Sinaï en mars 2009, alors que j’étais en 4e année de droit. Je ne m’étais jusque-là jamais posé la question de la vocation. Le premier jour, lors de la messe, alors que je venais de communier, mon esprit a été saisi, bouleversé par cette
question : « et si tu devenais prêtre ? ». J’espérais que ce soit mon imagination qui déraille, mais rien à faire ! Cette question ne cessait de m’envahir l’esprit. Les jours suivants, mon cœur s’est progressivement apaisé, et la Parole de Dieu a fait tomber mes dernières résistances : « l’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a consacré par l’onction pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres » (Lc 4,18). À la fin de la retraite, j’avais pris la décision de commencer à discerner cet appel à devenir prêtre.

Au service des autres

Après une année propédeutique à Namur avec l’Emmanuel, je suis entré au séminaire de Nantes pour le premier cycle. Ce fut pour moi l’occasion de mieux découvrir la beauté de l’Église et de mon diocèse. Après une année de stage à Paris dans l’association « Aux Captifs, la libération », au service des personnes de la rue, je suis parti pour Bruxelles afin d’y poursuivre mes études de théologie. J’y vis depuis trois ans avec d’autres séminaristes de l’Emmanuel et étudie dans une faculté jésuite. J’apprécie d’ailleurs beaucoup la vie en Belgique.

Au terme de ma formation, je réalise que c’est auprès des personnes de la rue, des personnes en situation de handicap ou des patients en soins palliatifs que j’ai connu mes plus grandes joies pastorales. Un autre lieu d’apostolat, informel celui-là, me marque aussi beaucoup (et parfois physiquement !) : mon club de rugby ! Des vestiaires au baptistère, des crampons boueux aux discussions à enjeux, des placages à la préparation au mariage, il n’y a parfois que le pas d’une bière ! Je peux en témoigner !

Cet appel au diaconat me donne en tout cas beaucoup de joie! Je me sens certes bien peu digne. Mais ce que j’ai découvert au cours de ma formation, c’est que mon indignité n’est pas une raison valable pour ne pas répondre à l’appel de Dieu, bien au contraire ! Dans sa miséricorde, le Christ est venu « appeler non pas les justes, mais les pécheurs » (Mt 9,13).

Jean-Baptiste Siboulet

(Article extrait de la revue ELA n°61 – juin 2016)


Témoignage de l’engagement dHervé Godin à la veille de son ordination diaconale il y a un an le 28 juin 2015.

Hervé Godin

 

« Me voici Seigneur ton serviteur »

 


 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »