25 août 2017 : Pré-rentrée de l’enseignement catholique

D. Rapion 29 août 2017 0

Vendredi 25 août 2017 quelque 380 chefs d’établissement de l’Enseignement catholique de Loire-Atlantique étaient réunis à Orvault pour une pré-rentrée marquée par l’accueil de Philippe Cleac’h qui succède à Hervé Bonamy parti en retraite. Le nouveau directeur diocésain arrive d’Amiens où il exerçait déjà cette fonction.

Pré-rentrée 2017

La célébration de la Parole a pris appui sur l’Evangile du jour (Mat 22, 34-40) « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et ton prochain comme toi-même » l’occasion pour Mgr James, Evêque de Nantes, d’inviter les chefs d’établissement à contempler le Christ prononçant ces paroles : « j’aime à l’imaginer dans une cour de récréation, dans une salle des professeurs juste avant la rentrée, alors que tant de soucis matériels – légitimes ! – accaparent chacun. Le Seigneur vient dire : et l’essentiel de ta mission, quand y penses-tu ? L’essentiel, il nous l’annonce dans cet Evangile, c’est d’aimer ! »

Philippe Cleac'hPhilippe Cleac’h a ensuite invité les chefs d’établissement à « l’audace de l’émerveillement ». Le nouveau directeur diocésain de l’Enseignement catholique prend les rênes du deuxième diocèse de France (après Lille) en termes d’élèves scolarisés. 100 900 y font cette année leur rentrée, soit 40% des enfants de Loire- Atlantique. « A Amiens le réseau diocésain représentait 18% de l’offre scolaire, la Loire-Atlantique a une autre ampleur et fait preuve d’initiatives étudiées de près par Paris. Les résultats du 44 ont valeur d’indicateur… » indique Philippe Cleac’h qui n’a pas d’inquiétude générale sur l’évolution et la croissance du réseau. Seuls les moyens alloués par rapport au niveau d’encadrement idéal l’inquiètent, surtout lorsqu’il s’agit de prendre en compte les enfants les plus fragiles.

Le nouveau directeur diocésain va accompagner des projets économiques décisifs pour l’avenir : une convention est en cours de création avec le département et un protocole est engagé avec les autres directions des Pays de Loire au niveau de la Région. Il se dit également attentif à la réforme territoriale et à la question des compétences éducatives qui pourraient malmener les emplois aidés qui dépendent des OGEC.

Cette pré-rentrée a été aussi l’occasion de mettre en lumière des initiatives des Communautés Locales d’Établissements (C.L.E.). Une particularité de l’Enseignement catholique 44 permet aux communautés éducatives d’un même secteur géographique – tous niveaux confondus – de se réunir régulièrement et de mettre en oeuvre des projets communs (livret d’évaluation en primaire, plaquette de présentation des écoles d’un même bassin mentionnant également toutes les filières proposées dans le secondaire ou encore journée de formation sur la posture éducative proposée à l’ensemble des personnels…).

Philippe Cleac’h souhaite encore plus s’appuyer sur ces communautés locales d’établissements pour intensifier le développement de la culture prospective en vue du schéma de la carte des formations. « Les indications remontant du terrain rendront plus légitimes les démarches, peut-être nécessaires, de relocalisation d’établissements en fonction des besoins » assure-t-il.

Dernier point de vigilance pour Philippe Cleac’h, la formation des maîtres au sein de l’ISFEC : les règles actuelles de dotations lui paraissent obsolètes car elles ne permettent pas d’envisager sereinement la formation de ces futurs éducateurs.

Enfin le directeur diocésain annonce son souhait que l’Enseignement catholique soit toujours plus partie prenante de la vie du diocèse, grâce à un projet éducatif identifié, soutenu par le travail du service de tutelle et des rapprochements avec les paroisses et les mouvements.

Le prochain rendez-vous de l’ensemble des communautés éducatives autour de leur Evêque sera la messe de rentrée, le 20 septembre prochain en la collégiale de Guérande, les nouveaux chefs d’établissement – une cinquantaine cette année – recevront alors leur lettre de mission, tout comme leur directeur diocésain.

Isabelle Nagard

Article paru dans la revue ELA n°74 – septembre 2017

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »