22 septembre 2018 : La paroisse Notre-Dame-de-Nantes au Triathlon de La Baule

D. Rapion 23 septembre 2018 0

Bel effort pour la paroisse de Notre-Dame de Nantes au Triathlon de La Baule ce 22 septembre.

Samedi le temps n’était vraiment pas de la partie mais cela n’a pas empêché les paroissiens d’accomplir une belle épreuve sportive dans la joie et la communion paroissiale. Tous sont enchantés de cette journée et veulent partager ces photos qui en disent long…

Les équipes de paroissiens

Les équipes de paroissiens

L'équipe des prêtres

Le père Édouard, Thomas diacre, et le père Sébastien


L’édito “Notre Dame de Nantes” du père de Groulard paru le 16 septembre 2018

Sport, Mission, Fraternité.

Nous y sommes presque… le week-end prochain, une soixantaine de paroissiens  participera  au triathlon de la Baule. Nous  sommes tous invités à nous joindre à ce moment festif qui se prolongera par une « messe des sportifs » avec les paroissiens de la Baule et un repas fraternel (précisions pratiques dans un feuillet à l’intérieur du bulletin).

Le pape Jean-Paul, sportif lui-même, était parfois surnommé le « sportif de Dieu ». Il est « juste et bon » d’accorder du crédit au sport… et pourquoi pas de se rendre sur le remblai de la Baule samedi prochain !

Le sport est un point d’appui pour rencontrer les hommes de notre temps. Beaucoup de nos contemporains font du sport et y vivent des émotions fortes. En partageant ces émotions avec eux ; dans la manière dont nous nous « prenons au jeu » – car il s’agit bien d’un jeu qu’il faut remettre à sa juste place pour ne pas en faire une idole – nous nous donnons une occasion de témoigner de notre foi. Les coureurs de la paroisse porteront un même tee-shirt, avec l’inscription « heureux les fêlés, ils laisseront passer la lumière ! ». Les supporters peuvent s’en procurer un eux aussi…

C’est un lieu de fraternité universelle, au service de la paix que désirent les chrétiens. Bien sûr, dans des joutes sportives, il y a une « lutte » ; une coupe à remporter… Cette lutte est au service d’une seule chose : goûter la joie d’être ensemble. La gratuité dans les relations est nécessaire. Partout, même lorsque le ciel est sombre. Ce qui frappe, lorsqu’on longe le camp des migrants du square Daviais, c’est que malgré la grande épreuve qu’ils traversent, ils continuent de jouer au foot.

Le sport est encore un lieu où l’homme apprend à se connaître, à se maîtriser, pour faire croître les vertus qui l’aident en toute chose à « faire le bien et éviter le mal ». Une prière du sportif demande au Seigneur « la force d’aller jusqu’au bout de nous-mêmes ; et si possible un peu plus loin sans peur ni artifices, la force de nous faire violence pour être loyal en toutes circonstances ». Lointain écho de l’invitation de Saint Paul : « Glorifiez Dieu dans votre corps ! » (1 Co 6, 20).

Car toute chose en notre vie – y compris le sport – trouve son sens en Dieu… : Seigneur, « donne-nous le goût de Te choisir comme arbitre de nos choix, énergie de nos vies, entraîneur vers le Père. Ne nous permets pas d’oublier que la vraie compétition, c’est la course de notre vie. Tu en es le prix éternel, la couronne qui ne se fane pas. Amen ! »

Sébastien de Groulard,
curé de Notre-Dame-de-Nantes.
Lettre d’info paroissiale n°379


L’origine du projet

Nager, rouler, courir : l’art d’être dans la course avec son Dieu.

L’équipe « les prêtres » avec le père Sébastien, père Edouard et Thomas Cruchet, diacre

L’équipe 2018 « les prêtres » avec le père Sébastien, père Edouard et Thomas Cruchet, diacre

Vous vous en souvenez peut-être… en septembre 2017, les trois « pères-frères » Sébastien, Edouard et Bruno se sont engagés au Triathlon en équipe d’Audencia à la Baule. Sur place, ils sont tombés sur Xavier-Pierre, paroissien… et bon nageur ! A l’arrivée celui-ci n’a pas gagné la course, mais la mission d’organiser la participation de la paroisse à l’édition 2018.

6.000 participants, 60.000 spectateurs dans le décor grandiose de la baie de La Baule… Pourquoi ne pas faire de cet évènement sportif une occasion pour les chrétiens d’être dans la course ?

Au fil des appels à la fin des différentes messes du printemps et aux échanges sur le parvis, 57 vocations de témoins ont surgi dans notre paroisse, hommes et femmes, de « 15 à 75 ans » pour former 19 équipes de trois concurrents, masculines, féminines, mixtes, jeunes, moins jeunes. Elles s’élanceront dans la course « Tri relais grand public » samedi 22 septembre à 14h00.

Les prêtres triathlètes

Dans chaque équipe un nageur prendra le départ en combinaison, un bracelet électronique autour de la cheville pour une mêlée sur la plage, suivi de 500 m de nage en mer. En retrouvant le sable, le nageur se précipitera vers le remblai pour transmettre son bracelet à son équipier cycliste qui s’élancera aussitôt pour 20 km de course le long de la mer. Puis ce sera le tour du coureur pour faire une boucle de 5 km sur le même circuit.

Tout le long du parcours, les nombreux spectateurs se mélangent dans une ambiance festive et bon enfant, avec les participants des autres épreuves pour soutenir avec enthousiasme l’effort des nageurs, cyclistes et coureurs.

Nos 57 héros participeront à la course sous la bannière visible de « Notre Dame de Nantes », qui se transformera pour l’occasion en bonnet de bains, maillot, ou dossard, si bien qu’ils ne passeront pas inaperçus, qu’ils soient en tête ou pas. Par leur participation, ils témoigneront de la joie de vivre et de faire du sport. Ils seront comme des envoyés de la joie !

La fraternité sportive de nos héros s’élargit à tous les paroissiens qui sont invités à se déplacer à La Baule non seulement pour les soutenir, mais surtout pour vivre un moment joyeux et festif. En début de soirée, une messe est prévue dans l’une des églises de la Baule – pour rendre grâce – puis, si la météo le permet, un temps convivial (pique-nique partagé, grillades, barbecue).

Marc Delalande
NDN –  Septembre 2018

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »