21-22 mars 2015 : Rezé – Inauguration de la nouvelle église Saint-Vincent-de-Paul

D. Rapion 13 mars 2015 0

Nouvelle église de Saint Vincent de PaulLa toute nouvelle église Saint-Vincent-de-Paul à Rezé ouvrira ses portes au public le samedi 21 mars 2015 de 15h à 18h. Le lendemain, dimanche 22 mars, Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes y célèbrera la messe à 10h30.

Un peu plus d’un an après la pose de la première pierre par Mgr Jean-Paul James, le 5 décembre 2013, le nouvel édifice offre des lignes épurées et contemporaines aux regards des fidèles de l’ensemble paroissial St Vincent de Paul, les Sorinières et Pont Saint Martin.

Quand passion se conjugue avec œuvre architecturale …

C’est en avril 2011 que Bertrand Aubry a été choisi comme architecte de notre nouvelle église St Vincent de Paul par une commission réunie autour de notre évêque. Beaucoup de travail depuis à l’agence Magnum qu’il dirige et sur le chantier où divers corps de métier ont œuvré. Merci à Bertrand Aubry de nous livrer en quoi ces 4 années ont représenté pour lui une riche expérience humaine.
Cette église a un profil original …

Nouvelle église de Saint Vincent de PaulB. Aubry : « C’est une expérience fantastique dans une vie, le plus beau projet dont on peut rêver. C’était assez intimidant au départ. Cela m’a demandé d’écrire d’abord mon ressenti pour imaginer un lieu où le « sacré » puisse prendre sa place. Puis j’ai repris le « programme » élaboré par Carole Pohu avec l’équipe de pilotage pour me recentrer sur les intentions. J’ai voulu amener du sens, de la valeur et une symbolique. Je suis parti de cette idée : pas quelque chose d’ostentatoire, mais un projet qui s’inscrive dans son contexte urbain. Sans reprendre les codes datés dans l’histoire, il faut que cela soit perçu naturellement comme une église. Et le profil est né : pour que l’identité recherchée émerge, j’ai proposé une nef élevée, avec un effet de pliage et de drapé à l’intérieur : en écho au travail des charpentiers bretons s’inspirant des carènes de bateau quand ils avaient à construire des églises. Et nous nous sommes affranchis de piliers permettant ainsi à l’assemblée d’être bien regroupée. La forme est devenue plus verticale pour que l’identité de l’édifice s’exprime. Ce bâtiment en effet doit converser avec son environnement. Et j’ai évidemment cherché à ce qu’il y ait une belle cohérence entre l’église et la maison paroissiale ».

Pour vous les éléments les plus importants ?

B. Aubry : « La voûte dont je viens de parler, les pignons avec les écrits de St Vincent de Paul et de la Bible en façade et les vitraux. Il y a comme différentes séquences : la rue, le parvis, le narthex (1) et l’assemblée ! Chacune est importante. Quand on est au pied de l’édifice, on commence à parler avec lui, avec ces phrases qui portent un message généreux et ont beaucoup de sens. Les vitraux ont été retravaillés sur la base des anciens : ils vont illuminer tant l’église ( à gauche de l’autel ) que le narthex, sans parler des lustres que vous découvrirez ! »

Une aventure humaine avec d’autres …

B. Aubry : « J’ai beaucoup apprécie cette aventure unique, faite de rencontres et de moments passés ensemble. Il a fallu comprendre les attentes en écoutant l’équipe de pilotage. J’ai eu des moments d’échanges riches avec des membres de cette communauté que j’avais perçue vivante et active ! Chacun est un élément indispensable : l’équipe de pilotage, Yannick Gouy ( secrétariat évêché ) qui a été un interlocuteur indispensable et bien sûr les différentes entreprises. J’ai essayé de faire qu’il y ait une bonne communion entre nous. J’ai mon idée, mais j’ai besoin des compétences des autres. Et cela fonctionne quand l’autre met la même énergie que soi-même. Cela nous a demandé à tous un investissement total parce-que ce projet nous transcende. J’ai rencontré des gens habités par le souci de bien faire. Des mots qui résument ? Passion … et Partage : et cela donne un beau concentré d’expérience humaine ! »

… car c’est véritablement « une œuvre », comme vous le disiez à la dernière réunion de chantier. Grand merci à vous et à tous ceux qui ont travaillé à ce projet qui aboutit … enfin !

Interview : Bernard Ollivier, curé de l’ensemble paroissial – 13 fév 2015
Article paru dans le bulletin paroissial « Prendre le large n°57 »

(1) ou avant nef ( = hall d’entrée )

 

 

 

Partager Email Share

Laissez votre commentaire »