14 septembre 2012 : Remise des lettres de mission

D Rapion 14 septembre 2012 1

Vendredi 14 septembre, en la Chapelle de l’Immaculée de Nantes, Mgr Jean-Paul James  a célébré l’envoi des LEME missionnés en services diocésains.

Homélie de Mgr Jean-Paul James

Notre mission est liée à la Croix glorieuse du Christ. Aujourd’hui, jour de l’envoi en mission de quelques-uns d’entre nous, ensemble nous levons les yeux vers la Croix du Christ, une croix rouge sang, sommet de l’amour, une croix verte, arbre d’où jaillit la vie.

L’Évangile nous invite à  lever les yeux vers la Croix, en rappelant un souvenir biblique : au cours des quarante ans de marche au désert, les hébreux sont attaqués par des serpents. Moïse fait un caducée et celui qui le regarde est sauvé. Regarder, lever les yeux vers une image, geste magique ? Le caducée, ou la croix seraient-ils un gris-gris, un talisman ? Le livre de la Sagesse explique : «  celui qui tournait les yeux vers le signe élevé était sauvé, non par l’objet regardé, mais par toi, Seigneur » ( Sagesse 16, 7 ). Ce n’est pas un geste magique, automatique. Ce n’est pas un geste de superstition. Le regard ne sauve pas par lui-même. Lever les yeux vers la Croix, c’est un signe de foi : par un geste concret, l’homme se tourne vers Dieu. C’est le geste du croyant. Chers amis qui recevez cette mission, levez les yeux vers la croix du Christ aujourd’hui car c’est à cause de Lui que vous vivez cette mission ! Regardez-le celui qui vous appelle ! Tout au long de votre mission, Il sera là. Le Seigneur ne lâche pas ceux à qui Il confie une mission. Plus que cela, en vivant votre mission, vous entrerez dans une intimité plus grande avec Lui.  Car la foi grandit quand elle se donne. Vous entrerez dans une compréhension plus grande du Christ, de sa vie, de ses gestes. Peut-être faudra-t-il approfondir la bible, et plus particulièrement le premier testament.   Connaissez-vous le livre des Nombres ?  Aujourd’hui, Madame Weil devient responsable avec une équipe, du service diocésain des relations avec le judaïsme. Sa mission, ce n’est pas seulement de renforcer nos liens d’amitié avec la communauté juive de Nantes, mais aussi aider les catholiques de Loire-Atlantique, à mieux connaître les racines juives de notre foi chrétienne.

Saint Jean nous invite à lever les yeux vers celui qui est élevé entre ciel et terre. Celui qui est élevé sur la croix, et élevé à la droite du Père par la résurrection et l’ascension Pour Jean, l’ascension commence le vendredi saint. Les premiers chrétiens vont représenter la croix sans le Christ crucifié, mais sertie de pierres précieuses. Sur la croix de Saint Damien à Assise,  le Christ est représenté comme un Vivant. Car on ne dissocie pas les mystères. C’est parce que Christ est ressuscité et vivant que nous contemplons sa croix. Et que nous dit la Croix glorieuse ? Elle est rouge sang, rouge couleur de l’amour. Elle est le sommet de l’amour, amour du Fils pour le Père, amour du Frère universel pour ses frères pécheurs. Le Christ est brûlé d’amour pour l’homme. Là, Il révèle l’amour du Père : Dieu a tant aimé le monde.. C’est une des phrases les plus belles de l’Évangile. Chers amis, vous recevez votre mission en accueillant cette phrase. Qu’elle soit gravée dans votre cœur ! Vous recevez votre mission à un moment où beaucoup sont tentés par le pessimisme, la morosité, le malaise. Et c’est souvent justifié : les violences nous les voyons, dimanche nous prierons pour un jeune otage de notre diocèse ; et puis il y a les abus de mensonges publicitaires, le matraquage de l’opinion publique. Dieu lui aussi voit tout cela ! Et pourtant, il aime ce monde, il ne se résigne pas à son mal. Il n’a qu’un seul mot à la bouche : sauver, sauver, sauver.

Dieu a tant aimé le monde, celui des enfants, des jeunes : cela définira votre attitude près d’eux, Alice, Marie et Simon, Liliane, Florence et Solène, vous qui acceptez la mission dans l’aumônerie des étudiants, à la pastorale des jeunes, au service de la catéchèse, ou à l’ACE. Annoncez ce Dieu qui ne condamne pas le monde mais veut le sauver. Aujourd’hui, notre Dieu crucifié par amour, qui meurt d’amour ce Dieu attire, fascine. C’est un grand moment pour les catéchumènes d’être marqués sur leurs yeux, leur bouche, leurs oreilles,  tout leur corps.  de la Croix du Christ : rappelez-le nous, Cécile, vous qui prenez la responsabilité du service du catéchuménat, la joie des catéchumènes, la joie de les accompagner.

Dieu a tant aimé le monde, celui des petits, des malades, des pauvres de toutes sortes. Vous Rosine, et vous Mireille,  qui allez promouvoir,soutenir la pastorale de la santé avec les équipes d’aumônerie, vous  êtes porteuses   près des personnes malades, âgées, handicapées, près des personnels soignants, de toute l’attention de Dieu : Il s’approche de chacun, touche,   relève, guérit, remet debout, sauve par sa Croix.

Car Il veut la vie. Il veut que nous ayons la vie, que nous soyons vivants de sa vie. J’aime les représentations des maîtres verriers du Moyen-Age. La croix était représentée en vert. Car elle est l’arbre de Vie, l’arbre d’où jaillit la Vie, la vie de Dieu, la Vie éternelle, non pas simplement une promesse pour demain, mais la vie de Dieu déjà là, débordante, au courant puissant. Véronique, Benoit, vous qui acceptez aujourd’hui, d’être déléguée épiscopale des mouvements et associations de fidèles, ou délégué diocésain de la mission ouvrière, encouragez les mouvements dans leur belle mission : être témoins du Dieu de la Vie, du Dieu qui veut des hommes et des femmes debout, dans leurs engagements professionnels, associatifs, politiques, économiques. Encouragez les chrétiens à la relecture de leur vie, pour qu’ils y reconnaissent le Christ crucifié et ressuscité, présent, agissant, ce torrent de vie qui soutient nos engagements de toutes sortes.

Ce sont ces missions que deux frères prêtres, René et Louis, ont encouragé, pendant plusieurs années. Tout à l’heure nous leur dirons notre reconnaissance. Mais maintenant avec eux, dans cette fête de la croix glorieuse, nous rendons grâce au Christ qui accompagne ceux qu’Il appelle  : de sa croix, ont jailli le sang et l’eau, l’amour et la vie.

Amen.

Mgr Jean-Paul James
Évêque de Nantes

Partager Email Share

Un commentaire »

  1. chevalier mireille 19 septembre 2012 at 17 h 29 min - Reply

    La lettre de mission : c’est super d’en recevoir une mais il faut être capable de transmettre et c”est loin d’être du à tout le monde…….bon courage à toutes celles et à tous ceux qui s’engagent et bon vent……

Laissez votre commentaire »