4 au 23 juillet 2017 : 36e chapitre général des Sœurs de l’instruction chrétienne de Saint-Gildas-des-Bois

D. Rapion 8 juillet 2017 1

Chapitre général des Soeurs de l'Instruction chrétienneLes Sœurs de l’Instruction chrétienne de Saint-Gildas-des-Bois tiennent leur 36e chapitre général de Congrégation du 4 au 23 juillet 2017.
Pour un Institut, un Chapitre Général est un moment privilégié de renouvellement de sa vie et de sa mission.
Trente-cinq sœurs appelées Capitulantes, venant d’Angleterre, d’Irlande, du Burkina-Faso, du Ghana et de France vont se rassembler, à Saint-Gildas-des-Bois, durant trois semaines, pour vivre cet événement de Congrégation.
Ce Chapitre a été préparé activement : par la prière, une relecture approfondie du vécu depuis 2011, une réflexion sur des thèmes jugés importants pour l’Institut aujourd’hui. Les Capitulantes auront à accueillir défis et questions soulevés par la réflexion des sœurs et à discerner des orientations vitales et essentielles pour l’avenir de l’Institut et de sa mission.
Une parole d’Évangile a été retenue pour guider la réflexion du Chapitre : « Vous êtes une lettre du Christ, écrite avec l’Esprit du Dieu vivant » (Cf. 2 Co 3,3)
Une nouvelle équipe générale va être élue. Elle sera chargée d’animer la Congrégation et de mettre en œuvre les décisions prises.
Deux grands moments de ce chapitre à retenir : dimanche 16 juillet avec l’élection de la Supérieure des Sœurs de Saint Gildas des Bois et dimanche 23 juillet avec la messe de clôture du chapitre avec la présence de Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes.

Nous confions ce Chapitre à vos prières.

 

 

 

Partager Email Share

Un commentaire »

  1. Speich 13 juillet 2017 at 15 h 30 min - Reply

    En 1947, j’avais 5 ans quand, avec mon frère de 3 ans, le seul garçon, je fus mise en pension à La Baule, à Saint-Clair avec ces sœurs pendant qq mois. Il y avait sœur Françoise qui s’occupait très bien de nous. Je la préférais à ma mère ! Puis de 1949 à 1953, je fus à l’école à Sainte-Bernadette de Saint-Nazaire (sœur Saint-Antoine directrice) avec toujours les mêmes sœurs. Le niveau scolaire était assez bas, mais ce furent les plus belles années de ma vie par la vie menée dans cette école. Merci à elles. En dehors de ces années, je fus à l’école et au lycée publics et devins universitaire.
    Bien cordialement à toutes.

Laissez votre commentaire »